Squalène : le sale petit secret contre la grippe porcine est exposé ! Par le Dr Mercola - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/10/2009 à 23h07 par Jacques.


SQUALÈNE : LE SALE PETIT SECRET CONTRE LA GRIPPE PORCINE EST EXPOSÉ ! PAR LE DR MERCOLA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Squalène : le sale petit secret contre la grippe porcine est exposé ! Par le Dr Mercola

Information sélectionnée par Jacques

N'oubliez pas de lire la suite

Un article excessivement interessant qui permet de mieux comprendre le role des adjuvants et en particulier , le squalène!

SOURCE www.tree2share.org

Voici un article incontournable du docteur américain J. Mercola, qui expose clairement pourquoi il ne faut surtout pas accepter , ni surtout laisser injecter aux enfants, des vaccins contenant du squalène.

Selon Kathleen Sebelius, ministre du département de la Santé et des Services Humains des Etats-Unis (US Department of Health and Human Services),votre enfant devrait être la première cible pour les vaccinations de masse contre la grippe porcine lorsque l'école débutera cet automne.

Pourquoi les vaccinations sont-elles dangereuses ?

L'intention présumée d'une vaccination est de vous aider à construire une immunité contre les organismes potentiellement nuisibles qui causent un mal et la maladie. Toutefois, le système immunitaire de votre corps est déjà conçu pour effectuer cela, en réponse aux organismes qui envahissent votre corps naturellement.

La plupart des organismes qui provoquent les maladies entrent dans votre corps par les muqueuses du nez, par la bouche, par le système pulmonaire ou par votre tube digestif - par le biais d'une injection. Ces muqueuses possèdent leur propre système immunitaire, appelé le système immunitaire IgA.

Il s'agit d'un système différent de celui qui est activé lorsqu'un vaccin est injecté dans votre corps.

Votre système immunitaire IgA est la première ligne de défense de votre corps.Son travail consiste à lutter contre l'invasion des organismes à leur point d'entrée, réduisant , ou même éliminant, le besoin d'une activation du système immunitaire de votre corps.

Quand un virus est injecté dans votre corps dans un vaccin, et en particulier en combinaison avec un adjuvant immunitaire comme le squalène, votre système immunitaire IgA est contourné et le système immunitaire de votre corps passe à la vitesse supérieure en réponse à la vaccination.

Injecter des organismes dans votre corps pour provoquer l'immunité est contraire à la nature, et la vaccination comporte un potentiel énorme pour causer de sérieux dommages à votre santé.

Et comme si les vaccins n'étaient pas suffisamment dangereux seuls...... Imaginez-les munis d'un turbo.
Le principal ingrédient d'un vaccin contre est, soit des virus qui ont été tués, soit des virus vivants qui ont été atténués (affaiblis et rendus moins nocifs).

Les vaccins contre la grippe peuvent aussi contenir un certain nombre de substances chimiques toxiques

cf. http://articles.mercola.com/si...e-part-two.aspx ), y compris de l'éthylène glycol (antigel) , du Formaldehyde, du Phenol (acide carbolique) et même des antibiotiques comme le Neomycine et le Streptomycine.

En plus des virus et autres additifs, de nombreux vaccins contiennent également des adjuvants immunitaires comme l'aluminium et le squalène. Le but d'un adjuvant immunitaire qui est ajouté à un vaccin est de renforcer (munir d'un turbo) votre réponse immunitaire à la vaccination.

Les adjuvants pour effet de faire sur-réagir votre système immunitaire face à l'introduction de l'organisme contre lequel vous êtes vacciné.

Les adjuvants sont censés faire en sorte que le travail soit effectué plus rapidement (mais certainement pas de façon plus sûre) , ce qui réduit la quantité du vaccin requise pour chaque dose administrée par individu. Moins de vaccin requis par personne signifie davantage de doses individuelles pour les campagnes de vaccination de masse .

Et comme par hasard, c'est exactement l'objectif du gouvernement et des compagnies pharmaceutiques qui sont prêts à tirer des millions de leurs vaccins.

Y aurait-il des adjuvants immunitaires dans les vaccins contre la grippe porcine ?

Le gouvernement américain a conclu des contrats avec plusieurs sociétés pharmaceutiques afin de développer et de produire des vaccins contre la grippe porcine. Au moins deux de ces entreprises : Novartis (cf. http://articles.mercola.com/si...-marketing.aspx ) et GlaxoSmithKline (cf. http://articles.mercola.com/si...d-flu-scam.aspx ), utilisent un adjuvant dans leurs vaccins contre le H1N1. Quel est cet adjuvant ? Le Squalène

Selon Meryl Nass, MD (medical director), qui est une autorité sur le vaccin contre l'anthrax ! "Une nouvelle caractéristique de ces deux vaccins contre le H1N1 qui sont en train d'être élaborés par les sociétés Novartis et GlaxoSmithKline est l'ajout d'adjuvants contenant du squalène afin d'accroître l'immunogénicité et de réduire considérablement la quantité d'antigène viral nécessaire. Ceci se traduit par une production beaucoup plus rapide des quantités de vaccin désirées."[V]

Pour lire la suite, clliquez sur "lien utile"