Sommet mondial 2018: Les dirigeants du monde se sont réunis à huis clos pour décider du sort de l'IA - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/02/2018 à 18h55 par Jacky.


SOMMET MONDIAL 2018: LES DIRIGEANTS DU MONDE SE SONT RÉUNIS À HUIS CLOS POUR DÉCIDER DU SORT DE L'IA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Sommet mondial 2018: Les dirigeants du monde se sont réunis à huis clos pour décider du sort de l'IA

 

 

............

 

Note préliminaire de Jacky : Jolene Creighton du site Futurism s'est rendu au sommet mondial de la gouvernance à Dubaï le 10 février 2018. Ayant obtenu un accès exclusif à l'événement, il nous en révèle la teneur, bien que la réunion concernant l'avenir de l'intelligence artificielle - et par conséquent de l'humanité - s'est tenue à huis clos.

 

 

Le 11 février 2018, des personnalités du monde entier se sont réunies au Sommet mondial du gouvernement pour discuter du programme qui devrait régir la prochaine génération de gouvernements. Hier, quelques-uns de ces dirigeants se sont réunis dans le cadre d'une réunion à huis clos pour discuter des lignes directrices que les nations devraient utiliser pour aider leurs peuples à accepter de ne plus être la seule espèce sensible de la planète.

 

 

Bien sûr, ce n'était que l'un des nombreux sujets discutés. Les officiels ont également délibéré sur les moyens les plus immédiats de mettre en oeuvre les technologies de l'IA pour améliorer nos conditions de vie, savoir qui devrait gouverner l'IA et comment mieux naviguer sur les routes périlleuses du futur.

L'événement était organisé par l'Initiative AI de la Future Society de la Harvard Kennedy School of Government et par SE Omar bin Sultan Al Olama, le Ministre d'Etat de l'Intelligence Artificielle des Emirats Arabes Unis. Le but de la journée était noble. La table ronde à huis clos avait pour but d'établir des lignes directrices pour la gouvernance mondiale de l'IA - une feuille de route pour toutes les nations à adopter -.

 

 

Ce rassemblement a attiré certains des esprits les plus puissants et les plus influents du monde. Des représentants de l'IEEE, de l'OCDE et des responsables des Nations Unies d'IBM Watson, de Microsoft, de Facebook, d'OpenAI, de Nest, de Drive.ai et d'Amazon AI. Gouvernants d'Italie, de France, d'Estonie, du Canada, de Russie, de Singapour, d'Australie et des Emirats Arabes Unis. La liste s'allonge de plus en plus.

 

Futurism a eu la chance d'avoir un accès exclusif à l'événement.

 

Parfois, la pièce était pleine d'inspiration. À d'autres moments, je me suis retrouvé à patauger dans le désespoir qui m'entourait. Pourtant, même lorsque la conversation s'est tournée vers des sujets les plus frustrants - qu'il soit ou non possible d'interdire certains types de recherche sur l'IA. L'aube de l'IA ne fait que commencer. Nous avons encore le temps.

 

 

Quand SE Omar ben Sultan Al Olama a ouvert la séance, c'était avec beaucoup d'optimisme. Il s'est adressé à la foule, qui comprenait des sommités telles que Stuart Russell, Sui Yang Phang, Jaan Tallinn, Francesca Rossi d'IBM, et Anima Anandkuma d'Amazon, en disant : « Cette journée va changer l'histoire. Chaque fois qu'un groupe d'individus d'horizons si divers se réunit, de grandes choses se produisent ».

Il a continué plus sobrement, notant que la dernière fois que le monde a fait face à une menace de cette conséquence, il a abouti à la création du projet Manhattan. Mais cette fois, a-t-il ajouté, les enjeux sont plus élevés.

 

 

Tout au long de la journée, les participants ont réitéré ce sentiment : si nous n'agissons pas maintenant, nous perdons et nous allons tout perdre. « Je n'essaie pas d'être négatif, mais cela doit arriver maintenant » , a noté John C. Havens, directeur exécutif de l'IEEE Global Initiative sur l'éthique des systèmes autonomes et intelligents, pendant une pause.

Pourtant, les solutions étaient insaisissables. Les participants ont convenu que l'histoire nous a montré il y a longtemps qu'il est impossible de contrecarrer le progrès technologique et scientifique. Ce qui devient interdit ou sur-réglementé se déplace simplement dans les ruelles et les pièces cachées. Pour éviter cela, les participants ont convenu que la meilleure option semble d'avoir une double approche :

 

 

Premièrement, les nations doivent inciter la recherche dans les domaines qui offrent le plus de bénéfices et le moins de risques pour l'humanité. Deuxièmement, ils doivent investir massivement dans la recherche et le développement en IA. On pense que, en suivant le rythme des entreprises et des innovateurs, les gouvernements seront mieux placés pour anticiper et prévenir les problèmes en cours de route.

Une fois que les dirigeants auont pris le temps d'examiner, de comprendre et de compiler tous les résultats d'hier dans un rapport, nous espérons que des mesures plus concrètes et réalisables verront le jour.

 

 

Bien que la journée elle-même se termine avec quelques réponses claires, les participants étaient généralement positifs. "Le nombre de documents techniques et de start-up a explosé ces dernières années", a déclaré un participant. "C'est incroyable. Mais nous sommes encore assez petits. Nous voyons les mêmes visages à toutes ces conférences. Nous avons encore une chance de trouver des solutions".

Cyrus Hodes, vice-président et directeur de l'Initiative AI, a partagé cet optimisme. "Un tel rassemblement a été très utile et aidera la communauté internationale à embrasser l'impact extrêmement positif de l'IA tout en se préparant à atténuer les inconvénients potentiels."

Il y a, bien sûr, beaucoup de travail à faire. À ce jour, il y a eu beaucoup d'initiatives, et beaucoup de discussions, mais pas vraiment de réponses. Notre avenir dépend de la rapidité avec laquelle nous les trouvons. La quête a commencé.

Avertissement : cet article a été mis à jour pour clarifier le fait que l'événement était à huis clos et que toutes les citations à venir de l'événement n'étaient pas attribuables.

 


Pour lire la version en langue anglaise, cliquer ICI

 

Une actualité de Jolene Creighton, publiée par futurism.com et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

La 2ème édition du Sommet mondial AI for Good sera organisée par l'UIT à Genève les 15 et 17 mai 2018

L'UIT prend la tête du dialogue mondial sur l'intelligence artificielle

Toutes nos infos sur l'intelligence artificielle

 

Note de Jacky : la révolution technologique qui vient n'a rien de comparable avec l'invention de l'automobile, du train ou de l'avion ! Le danger vient du fait qu'un petit nombre d'individus possède une technologique non accessible au grand nombre et que cette technologie se répand plus vite que les moyens mis en place par les gouvernants pour en évaluer les risques sur l'être humain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

....

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux
 

............


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
...

 

 

Tout va si vite ! Vous n'allez
pas en croire vos yeux ;o)

 

.....

 

 





Auteur : Jolene Creighton - futurism.com