Sols, changement climatique et biodiversité : tout est lié - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/01/2011 à 13h11 par Tanka.


SOLS, CHANGEMENT CLIMATIQUE ET BIODIVERSITÉ : TOUT EST LIÉ

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Sols, changement climatique et biodiversité : tout est lié

Trop de gens considèrent les sols comme acquis. Les scientifiques sont de plus en plus conscients des rapports étroits qui subsistent entre sols, changements climatiques, et biodiversité.

Cependant, les décideurs politiques et le grand public n'en sont pas conscients. Ce fossé dans la prise de conscience doit être comblé pour que la société puisse affronter avec succès ses deux problèmes environnementaux les plus préoccupants.

Le rôle de la gestion du sol dans l'atténuation des changements climatiques, et dans l'adaptation et la protection de la biodiversité, a été le thème dominant d'une importante conférence qui s'est tenue à Bruxelles les 23 et 24 septembre 2010.

Les participants ont débattu du rapport entre sols et changements climatiques : la matière organique contenue dans les sols est le deuxième plus grand réservoir actif de carbone de la planète après les océans.

Rien que dans l'UE, les sols contiennent plus de 70 milliards de tonnes de carbone organique. Pourtant, les sols continuent à se dégrader.

En Suède, au cours des 50 dernières années, les terres arables ont perdu 1 % de leur carbone organique chaque année. Le taux d'activité biologique étant directement lié aux niveaux de carbone dans les sols, la viabilité économique des exploitations agricoles suédoises pourrait être menacée d'ici 25 ans.

Les diminutions progressives de l'activité biologique des sols peuvent sembler individuellement peu importantes, mais prises dans leur ensemble, elles sont extrêmement significatives. Les émissions de gaz à effet de serre ne respectent pas les frontières nationales : la détérioration des sols, dans un pays donné, a des conséquences directes sur les changements climatiques au-delà de ses frontières. En ce sens, le sol est vraiment en mouvement.

Les sols fournissent également habitats et ressources à plus d'un quart de la biodiversité mondiale. Un mètre carré de surface terrestre peut contenir quelque 10 000 organismes différents. La bonne santé des sols est indispensable à la préservation de cette diversité. Cependant, en plus d'une mauvaise gestion du territoire, cette vitalité est menacée par l'érosion, la salinisation, la pollution, l'étanchéisation, ainsi que par les aménagements urbains et de transport.
Nouvel atlas de la biodiversité des sols

L'Atlas européen de la biodiversité des sols a été officiellement présenté à l'occasion de cette conférence. Publié par le Centre commun de recherche de la Commission européenne, sa cartographie est basée sur des indicateurs de menaces potentielles pour la biodiversité des sols en Europe, et recense les zones les plus à risque.

Citons des régions de Grande-Bretagne, du nord de la France, de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg, mais des risques élevés ont également été identifiés dans d'autres États membres.

Le commissaire en charge de l'environnement, Janez Potocnik, souligne la nécessité de mieux apprécier le rôle vital des sols dans notre vie, dans sa déclaration : "Nous n'atteindrons nos objectifs de protection de la biodiversité, de lutte contre les changements climatiques, et de préservation de nos ressources que lorsque nous aurons compris les sols. Et le plus tôt sera le mieux."

La Commission continue également à faire pression sur les gouvernements nationaux pour qu'ils adoptent le projet de directive cadre sur les sols, tout en laissant à chaque État membre une marge de manoeuvre suffisante quant à la manière d'atteindre ces objectifs globaux. La directive est bloquée par le Conseil des Ministres depuis décembre 2007.

Devenez lanceur d'alertes

Combat pacifique pour la Vie





Auteur : Communautés européennes, 1995-2010

Source : www.notre-planete.info