Solar Decathlon : l'Allemagne vainqueur à 200% - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/10/2009 à 13h29 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Solar Decathlon : l'Allemagne vainqueur à 200%

Information recueillie par Michel95

C'EST FAISABLE !

Qu'est-ce qu'on attend ? ? ?

L'Université allemande de Darmstadt a défendu victorieusement son titre de 2007 en remportant une nouvelle fois le concours international du Décathlon solaire 2009, un concours qui met à l'honneur des prototypes de maison solaire.

L'équipe allemande dirigée par le professeur d'architecture Manfred Hegger était en concurrence avec 19 autres, majoritairement américaines.

L'Université de l'Illinois est grimpée sur la seconde marche du podium, juste devant l'Université de Californie.

La philosophie du vainqueur était de «repousser les limites avec le plus grand nombre de nouvelles technologies."

La récupération maximale et la consommation à minima de l'énergie étaient les maîtres mots du concours.

L'édifice baptisé "surPLUShome" se matérialise par un cube de deux étages doté d'une pièce de vie unique.

La maison dispose d'un lit, de meubles amovibles et divers appareils multifonctions.

Le vaste déploiement de panneaux photovoltaïques demeure la caractéristique la plus remarquable de la maison.

En effet, les parois extérieures sont recouvertes de cellules solaires.

Il s'agit d'un système photovoltaïque de 11,1 kW, composé de 40 panneaux solaires monocristallins en silicium sur le toit et d'environ 250 panneaux solaires souples (CIGS) sur les côtés.

L'ensemble est ainsi en mesure de produire et de dépasser les besoins en énergie de la maison d'environ 200 % !

Les composants en CIGS sont légèrement moins efficaces que le silicium, mais ils le sont davantage par temps nuageux.

Une chaudière intégrée à la pompe à chaleur permet au système de fournir de l'eau chaude sanitaire ainsi que du chauffage et de la climatisation.

La façade hautement isolée, intègre dans les plaques de plâtre des panneaux isolants sous vide à changement de phase permettant de maintenir une température confortable.

Des persiennes automatisées aux fenêtres bloquent la chaleur du soleil quand il le faut.

L'ossature bois de la "surPLUShome" a permis la mise en oeuvre d'une construction plutôt légère, facilement manipulable et qui au final possède une empreinte écologique faible.

Pour augmenter le potentiel écologique de leur prototype, les étudiants ont utilisé du bois local comme le chêne, l'épinette ou le sapin blanc.

L'autre objectif de l'équipe allemande était également de réaliser une construction totalement réversible.

Aussi, pour permettre un assemblage dès plus rapide, le bâtiment a été conçu de manière modulaire, divisé en quatre parties.

Au niveau coût, l'Université allemande n'a pas lésiné sur les moyens.

Elle a dépensé entre 650.000 et 850.000 dollars pour aboutir au prototype final.

Pour lire la suite, cliquez sur "lien utile"

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr