Séoul accuse la Corée du Nord de disposer d'armes bactériologiques - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/10/2009 à 03h38 par Michel WALTER.


SÉOUL ACCUSE LA CORÉE DU NORD DE DISPOSER D'ARMES BACTÉRIOLOGIQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Séoul accuse la Corée du Nord de disposer d'armes bactériologiques

Information transmise par Michel

C'est un dossier qui n'était certainement pas prévu au programme de Jack Lang, "l'envoyé spécial" de la France en Corée du Nord , qui doit se rendre sur place dans les prochains jours. Le ministère sud-coréen de la Défense a accusé lundi Pyongyang de disposer de 13 sortes de virus et de bactéries pouvant être utilisés pour des armes bactériologiques. Mais pas seulement. "L'État communiste possède l'un des plus importants stocks d'armes chimiques au monde", a affirmé Séoul, estimant à 5.000 tonnes l'arsenal nord-coréen en armes chimiques. "Le choléra, la fièvre jaune, la fièvre typhoïde, le typhus ou la dysenterie pourraient êtres utilisés par l'État nord-coréen dans le cadre d'une guerre bactériologique", a ajouté le ministère.

Les allégations selon lesquelles le nord disposerait, en sus de son programme nucléaire, d'un arsenal chimique et biologique, ne sont pas nouvelles mais les informations du ministère sont plus détaillées que de coutume. Déjà en juin, l'International Crisis Group (ICG) avait averti que la Corée du Nord présentait non seulement un danger nucléaire mais possédait également un important stock d'armes chimiques et bactériologiques. Le centre de réflexion basé à Bruxelles estimait aussi que ces armes pouvaient être adaptées à un missile. Selon l'ICG, l'arsenal du Nord inclut aussi des gaz sarin et moutarde, du phosgène, du gaz tabun et d'autre agents neurotoxiques pouvant être projetés par avion, missile ou tirs d'artillerie.

Le Point