SeaOrbiter... les futures sentinelles des océans - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/05/2010 à 18h47 par Frederic.


SEAORBITER... LES FUTURES SENTINELLES DES OCÉANS

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
SeaOrbiter... les futures sentinelles des océans

SeaOrbiter est un vaisseau unique au monde développant un nouveau concept d'observation sous-marine des océans par l'homme, en continu, 24h/24.

Il permettra une meilleure compréhension des phénomènes marins et un nouvel inventaire de la richesse des océans pour une préservation de leurs ressources – comme de celles de notre planète.

(...)

C'est, aussi, une véritable plateforme de communication, à portée éducative, moteur d'une nouvelle aventure proposée aux hommes à l'échelle de la Méditerranée, de l'Europe et du Monde : bien comprendre les océans et les écosystèmes océaniques, les respecter et vivre en harmonie avec eux.

SeaOrbiter est d'ores et déjà aujourd'hui accompagné par un large comité d'experts de renommée internationale issus de multiples domaines de compétences de pointe, ainsi que par de nombreux industriels liés aux technologies maritime à travers le monde.

(...)

Grâce au vaisseau conçu par Jacques ROUGERIE Architecte, les « aquanautes » véritables « astronautes de la mer », permettront au public de participer, en continu et en temps réel, à l'observation du monde subaquatique et à la vie au coeur du milieu marin.

(...)

Philosophie du projet

Autour de SeaOrbiter se rejoignent des femmes et des hommes qui partagent une vision commune de l'évolution de l'homme dans son environnement : la quête du savoir et l'expérimentation qui lui permet d'évoluer depuis son origine et de repousser ses limites.

Tout comme l'exploration de l'espace fait évoluer le regard porté par l'homme sur sa planète, l'exploration et la compréhension renouvelées des océans à travers le monde sous-marin est un des enjeux majeurs du XXI ème siècle.

(...)

SeaOrbiter est un vaisseau océanique habité, dérivant et robotisé

Sa structure semi-submersible verticale de 51 m de hauteur, comporte une partie immergée de 31 m.

Dotée d'équipements d'observation et d'écoute océanographiques couplés avec les observations satellites, la station accueille un équipage international de 18 personnes : 10 d'entre eux vivent en pression atmosphérique et 8 aquanautes vivent en zone pressurisée.

(...)

La partie émergente reçoit les équipements de navigation et de communication. Elle se caractérise par un pont ouvert aérien, permettant l'observation des cétacés et le repérage des espèces migratrices.

La partie immergée, solidaire de la partie émergée, est un observatoire mobile. Au-delà de ses larges hublots, cet observatoire possède de larges baies panoramiques qui créent une relation privilégiée et permanente avec la vie marine.
Le faible niveau de pollution acoustique du vaisseau permet en outre une observation fine des sons sous-marins.

Des équipements de mesures automatisées permettent aux scientifiques d'analyser in situ les échantillons d'eau prélevés. Des caméras-robots télé-opérées par câble effectuent des prises de vues jusqu'à 600 mètres de profondeur.

Ses programmes et missions.

SeaOrbiter ouvre les océans à une nouvelle génération de résidents, les aquanautes : scientifiques, explorateurs ou simples visiteurs du monde sous-marin.

Les principales missions scientifiques prévues s'articulent autour de:

•L'homme sous la mer : études en parallèle avec les agences spatiales sur la physiologie et la psychologie des équipages en milieu confiné sur de longues durées.
•Monitoring des pollutions : aérosols, processus de bio accumulation des polluants
•Etudes de la biodiversité : oasis de vie au milieu des océans grâce au phénomène d'agrégation lié aux structures dérivantes, gestion des ressources, exploration des monts sous-marins
•Etudes du climat à travers les observations faites dans les courants: températures, impact du CO2, échanges gazeux, calibrages de mesures satellitaires
La démarche de communication et d'éducation se met en place à travers :

•La sensibilisation des jeunes générations à la connaissance scientifique de l'océan à travers une aventure humaine et un défi technologique
•Un programme de records : premier tour du monde en dérivant sur les courants, record de durée de présence de l'homme sous la mer
•La diffusion de l'expédition à travers une couverture média-films-presse-internet
•Des expositions dans les musées, aquariums, Instituts océanographiques et centres de la mer.

(...)

La première grande mission de SeaOrbiter, une dérive à travers la Méditerranée, est prévue à l'horizon 2012, après validation des protocoles opérationnels et essais en mer.

(...)

Site Web officiel: http://www.seaorbiter.com

Source : delphinusdiving.be

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........