Savez-vous que notre gros cerveau d'homo sapiens a besoin d'océans sains et d'atmosphère pure ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/09/2016 à 21h00 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Savez-vous que notre gros cerveau d'homo sapiens a besoin d'océans sains et d'atmosphère pure ?

 


Sans oxygène, nous ne pourrions respirer. De plus, ce composé permet la formation de l'ozone qui nous protège des rayons ultraviolets. C'est grâce à la couche d'ozone que la vie a pu émerger de l'eau sans se faire brûler par ces rayons.

Vers 3 milliards d'années, l'atmosphère ne contenait presque pas d'oxygène. C'est avec l'apparition de la vie, et plus particulièrement des cyanobactéries — les algues bleues — que la quantité d'oxygène dans l'air a commencé à augmenter. Ce sont les premiers organismes à avoir utilisé la photosynthèse.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

 

 

L'air sec au voisinage du sol est un mélange gazeux homogène.
Il est approximativement composé en fraction molaire ou en volume de :
78,08 % de diazote,
20,95 % de dioxygène,
moins de 1 % d'autres gaz dont :
les gaz rares principalement de l'argon 0,93 %,
mais aussi du néon 0,0018 % (18 ppmv),
du krypton 0,00012 % (1,1 ppmv),
du xénon 0,00009 % (0,9 ppmv),
le dioxyde de carbone 0,0400 % (400 ppmv)5,
le méthane 0,000172 % (1,72 ppmv).

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

 

Lire aussi : D'où vient l'oxygène de l'air
que nous respirons ?

 

Sans oxygène, pas de vie

 

 

Seul 5% de l'oxygène présent dans l'air arrive dans la circulation sanguine pour gagner les cellules.

 

Clairement, il y a quelque chose de spécial avec cet organe qui ne représente que 2 % du poids du corps humain, mais qui consomme en permanence environ 20% du glucose et de l'oxygène que l'on consomme. Un organe qui nécessite aussi 50% de nos gènes pour en établir le design complexe (l'autre 50% décrivant l'organisation du 98% restant de notre corps.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

 

Il est donc question
de notre vie
ou de notre mort

 

 

Alerte au plancton,
« forêt des mers »
indispensable à l'humanité

 

L'acidification des océans par l'excès de CO2 menace la santé du plancton. Or, cette famille d'organismes simples joue un rôle clé dans le bon fonctionnement de la biosphère : elle produit de l'oxygène et est au fondement de la chaîne alimentaire maritime.

(...)

 

Il y a 3,5 milliards d'années, lorsque la vie n'existait pas sur Terre, un être est parvenu à voir le jour en se nourrissant de lumière, de sels minéraux et de dioxyde de carbone. C'est le plancton, qui a “mis au point” la photosynthèse.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

 

Lire aussi :
Nouveaux résultats
de l'expédition Tara Oceans :
le "réseau social" planctonique
de la pompe à carbone biologique
dévoilé

 

Donc, magnons-nous
pour mettre fin à ça :

 

 

et ça :

 

 

Et puisque nous y sommes

 

La nature a de l'esprit :
virus zika et microcéphalie
en héritage pour la lignée des
"gros cerveaux"

 

Un jet d'encre de Fred,
relayé par Demain l'Homme
ex SOS-planete

 

 

TAFTA : le traité transatlantique,
une sacrée honte pour la démocratie !

 

Coup de gueule et de coeur du Mich :
des nanoparticules dans les 22
cafés des capsules Nespresso

 

Ouverture du module "#C'laVie" :
compteur N° US16b pour inflexion de
la courbe du futur probable

 

Pour que pousse la petite graine

 

 

 

 

 

Auteur : Fred

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr