Dieu aurait inspiré Poutine pour résoudre le réchauffement climatique par un hiver nucléaire mondial

Sale temps pour le climat - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/02/2010 à 10h41 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Sale temps pour le climat

Environnement Une polémique parmi les experts mondiaux jette le trouble sur les réalités du changement climatique.

-5° sous abri la semaine dernière, (-10 ressentis en extérieur), un thermomètre qui grimpe en flèche vers les 15 ° quelques jours plus tard...

Quand on commence à mesurer le changement du climat à la doudoune troquée pour le tee-shirt en moins de 24 heures, c'est que quelque chose est entrain de clocher.

Variations de températures brutales, chutes de neige ou de grêle en plein mois de mai en Midi-Pyrénées, tempêtes ravageuses, montées du mercure dans le rouge ou pluies diluviennes hors saison, tout cela n'est plus bien rare.

D'autant que la terre entière est au diapason de la nouvelle donne climatique.

Les experts l'ont affirmé, le changement climatique est avéré !

Docile, le citoyen acquiesce.

Il gère ses déchets, s'intéresse au solaire ou l'éolien, fait des économies d'eau, essaie de digérer la taxe carbone...

Et paf !, tout est remis en cause.

Deux mois après la conférence climat de Copenhague, l'illustre modèle scientifique connu sous le nom de Giec (*) est secoué par une crise qui sème le trouble.

En cause des erreurs factuelles « reconnues », qui auraient multiplié par dix les impacts du changement climatique annoncés jusque-là.

Là où la probable fonte des glaciers himalayens prédite pour 2035 et la formation de cyclones et ouragans ont été surestimées.

Que faut-il y comprendre ?

Que tous les indicateurs qui, hier, étaient au rouge sont aujourd'hui repassés à l'orange ?

La question du changement climatique conditionne les remises en questions, l'émergence de politiques novatrices et audacieuses, l'industrialisation plus « verte », la construction sans doute d'une économie plus équitable.

Les enjeux financiers et de leadership sont colossaux, discutés et très disputés.

Le danger dans cette affaire, c'est qu'à trop faire bouger les lignes, il y a risque à perdre les repères.

Il en est un pourtant qu'il faut garder présent à l'esprit : si d'ici 2050, la Terre n'a pas enrayé l'augmentation de ses températures à +2°, il y a risque d'« emballement » du climat.

Une perte de contrôle synonyme de très gros risques. Se sont encore les experts du Giec qui l'affirment.

À ce point d'un réchauffement avéré, le doute est-il encore permis ?

(*) Groupe d'experts intergouvernemental sur le climat

Source : Ch.R.-P. La Depeche.fr

Info recueillie par Michel95

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.