Sables bitumineux : La peau prend le goût du soufre - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/07/2013 à 19h34 par mich.


SABLES BITUMINEUX : LA PEAU PREND LE GOÛT DU SOUFRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Sables bitumineux : La peau prend le goût du soufre

 

(...)

La dévastation à perte de vue

Ce qui marque le plus lorsqu'on se rend là-bas, c'est l'immensité des dégâts. Les mines, les usines et les réservoirs chimiques s'étendent à des centaines de kilomètres à la ronde. Notre marche semble soudainement bien frêle et il faudra manifestement beaucoup plus pour freiner la cupidité des entreprises, qui prévoient doubler leur production d'ici 2020 et la tripler d'ici 2030. Si ces projets se réalisent, ils toucheront près de 140 000 kilomètres carrés de forêt boréale. C'est l'équivalent de la Floride.

Pourtant, les chiffres qui décrivent l'impact environnemental de cette industrie sont déjà presque plus étourdissants que les gaz toxiques qui s'échappent des mines albertaines. Chaque jour, près de 11 millions de litres d'eau toxique s'écoulent des bassins de Fort McMurray dans la forêt boréale: c'est 4 milliards de litres par année. En aval de la rivière Athabasca, ces polluants toxiques s'accumulent: certains relevés font état d'une concentration de sédiments jusqu'à 23 fois plus élevées qu'il y a 50 ans.

 

 

Les populations locales, principalement autochtones, font les frais de cette ruée vers l'or sale. Ce ne sont pas seulement les animaux qui meurent. Les êtres humains aussi. Mais pas n'importe lesquels, comme d'habitude: les autochtones. Dans certaines communautés, les taux de cancers dépassent de 30 % la moyenne nationale. Ce n'est pas étonnant, au fond, puisque c'est l'air lui-même qui fait mourir : en 2007 seulement, les seuils albertains de pollution de l'air - déjà ridiculement complaisants envers l'industrie - ont été dépassés 1500 fois dans la région.

(...)

 

Pour lire la totalité du reportage, cliquer ICI

 

Un article de Gabriel Nadeau-Dubois, ancien co-porte-parole de la CLASSE, publié par quebec.huffingtonpost.ca et relayé par SOS-planete

 

 

Qu'est-ce qui contient de l'huile de palme, dite "huile végétale" ?

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Lundi, 5648 visiteurs

 





Auteur : Nadeau-Dubois

Source : quebec.huffingtonpost.ca