Rythme sans précédent pour l'acidification des océans - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/04/2010 à 17h47 par frederic.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Rythme sans précédent pour l'acidification des océans

D'après un rapport du National Research Council américain, l'acidification des océans, directement liée aux émissions humaines de dioxyde de carbone (CO2), a lieu à un rythme et à une magnitude sans précédent depuis plusieurs centaines de milliers d'années.

Les émissions de dioxyde de carbone qui contribuent au réchauffement climatique rendent également les océans plus acides à un rythme plus rapide que la moyenne de ces 800 000 dernières années, d'après un communiqué du Conseil National de Recherche des Etats-Unis (National Research Council).

« La composition chimique des océans change à un rythme et une magnitude sans précédent à cause des émissions anthropiques de dioxyde de carbone » d'après le conseil. « La vitesse de changement excède tout ce qui a eu lieu au cours des centaines de milliers d'années précédentes ».

L'acidification des océans affecte profondément les récifs de corail, interfère avec la capacité de certaines espèces de poisson à trouver des abris, et peut nuire à la pêche commerciale, certains coquillages étant incapables de former leurs coquilles protectrices.

La corrosion a lieu lorsque le dioxyde de carbone est stocké dans les océans et réagit à l'eau de mer en formant de l'acide carbonique. A moins que les émissions de dioxyde de carbone ne soient réduites, les océans deviendront de plus en plus acides, d'après le rapport.

Les océans absorbent environ un tiers des émissions de dioxyde de carbone générées par les hommes, notamment celles provenant de la combustion des carburants fossiles, de la production de ciment ou de la déforestation, indique le rapport.

L'augmentation de l'acidité est de 0,1 point sur l'échelle de 14 points du pH, ce qui signifie que cet indicateur a davantage changé depuis le début de la Révolution Industrielle qu'au cours des 800 000 dernières années.

Le rapport du Conseil recommande la mise en place d'un réseau d'observation pour contrôler les changements de la composition chimique des océans sur le long terme.

« Un réseau mondial d'observations chimiques et biologiques soutenues et solides sera nécessaire pour établir une base de données et détecter et prévenir les changements attribuables à l'acidification » indique le rapport.

Les scientifiques étudient ce phénomène depuis des années, mais l'acidification des océans est généralement un sujet non prioritaire pour les discussions internationales sur le changement climatique.

Un nouveau projet de loi du Sénat américain ciblant les émissions de dioxyde de carbone devrait être dévoilé le 26 avril.

L'acidification des océans était au coeur d'une audience du Congrès qui a eu lieu jeudi aux Etats-Unis pour le 40ème anniversaire du Jour de la Terre.

« L'augmentation de l'acidité des océans menace de décimer des espèces entières, dont celles qui sont au coeur de la chaîne alimentaire marine » indique le sénateur démocrate Frank Lautenberg du New Jersey. « Si cela se produit, les conséquences seront dévastatrices ».

Les études sur le nombre d'organismes marins ont montré que la baisse du pH de l'eau de mer liée aux émissions de dioxyde de carbone affectait les processus biologiques, tels que la photosynthèse, l'absorption de nutriments, la croissance, la reproduction, et la survie individuelle selon l'ampleur de l'acidification et les espèces testées, d'après le Conseil.

Par exemple, les expériences sur les organismes dotés de coquilles et de squelettes montrent une diminution de la croissance de ces coquilles chez un nombre important d'organismes marins, dont les coraux, les huitres et les moules, ainsi que chez plusieurs types de planctons.

La capacité de nombreux organismes marins à s'acclimater ou à s'adapter à l'acidification des océans est encore inconnue, mais les données existantes suggèrent qu'il y aura des gagnants et des perdants, et que la composition et le fonctionnement de nombreux écosystèmes marins changeront profondément.

De tels changements pourraient menacer les récifs de corail, la pêche, les espèces protégées et d'autres ressources naturelles.

Par Sandra BESSON

Source : actualites-news-environnement.com

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter frederic
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr