ROVER WATER, LE ROBOT ITALIEN PAR EXCELLENCE - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/10/2009 à 14h51 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
ROVER WATER, LE ROBOT ITALIEN PAR EXCELLENCE

Information recueillie par Michel95

Produire de l'eau à partir de rien pour l'irrigation sélective des cultures, de sorte que chaque plant ait sa juste quantité d'eau : l'objectif est ambitieux mais proche de la réalité.

Le développement du tracteur robot Rover Water est en fait bien avancé.

L'idée est le fruit du travail des designers du laboratoire pour l'innovation d'Unacoma, l'Union nationale des fabricants de machines agricoles, et de Caleidos group, société de design et de mécanique de Ferrare.

Le fonctionnement repose sur la production d'eau à partir de l'humidité de l'air et du sol, en garantissant un apport régulier d'eau pour les cultures et en réduisant sa dépendance des phénomènes atmosphériques.

Ainsi, une année sans pluie ou la survenue de phénomènes extrêmes - plus fréquents en raison du réchauffement de la planète, favorisant la fonte des glaciers et donc une distribution irrégulière des précipitations - ne serait plus problématique pour les cultivateurs.

Le nouveau robot utilise le principe simple de la condensation - il transforme la vapeur d'eau en liquide - mais bénéficie parallèlement d'une technologie d'avant-garde.

Elle s'inspire de la nature : à l'aide de technologies biomimétiques, les techniciens du laboratoire pour l'innovation de Caleidos ont reproduit artificiellement les propriétés biologiques de certaines espèces animales qui, par leur habitat en régions désertiques, exploitent la moindre molécule d'eau présente dans l'environnement.

Le « diable épineux » (un lézard des déserts australiens) et le scarabée de Namibie, dont les tissus permettent de condenser la vapeur d'eau de l'air et l'humidité du sol, ont notamment été imités.

Les designers ont, plus précisément, reproduit ces propriétés sur les chenilles et sur les panneaux installés sur la « tête » du Rover Water.

La deuxième étape a consisté à faire en sorte que le robot trouve les zones à plus forte concentration d'humidité.

La technologie satellitaire a été une aide à cet effet : Rover Water est en liaison avec des satellites en orbite géostationnaire qui explorent différentes parties du territoire en détectant diverses informations, notamment le taux d'humidité et l'état de santé de chaque espèce végétale en indiquant au robot les cultures à irriguer.

Dès que le Rover Water a reçu toutes les informations nécessaires, il peut alors accomplir sa mission en arrosant automatiquement les espèces avec la quantité d'eau requise.

Où en est le projet ?

« La phase de concept est terminée.

Nous développons actuellement la technologie d'absorption de l'eau, une étude que nous prévoyons d'achever fin 2009 - explique Luca Gualdrini, administrateur délégué de Caleidos.

Le premier prototype devrait être prêt en 2010 et cette étape sera suivie de la recherche de partenaires, éventuellement étrangers, pour le développement industriel.

L'idée ne se limite pas à l'utilisation d'un tracteur mais s'applique aussi aux produits pour le jardinage, ainsi qu'à des citernes pour des cultures plus étendues ».

Quelles sont les régions qui pourraient bénéficier du nouveau tracteur robot ?

« La région méditerranéenne en particulier - poursuit L. Gualdrini - mais d'une manière générale, toutes les régions, comme une grande partie des pays arabes, qui ne donnent pas sur la mer et qui doivent donc supporter les lourds frais de transport de l'eau dessalée ».

(source)

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr