Riz OGM en Chine - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/09/2009 à 22h13 par Yol.


RIZ OGM EN CHINE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Riz OGM en Chine

Info sélectionnée par Yol
Article élogieux émanent des autorités chinoises, dont on ne peut en attendre moins... Faites le lien entre dictature et OGM...

Le riz transgénique, qui résiste mieux aux maladies et satisfait mieux les papilles gustatives, serait bientôt autorisé à la vente en Chine. Des officiels gouvernementaux ont laissé entendre lundi 24 août que la mise en marché des semences de riz transgénique serait prochainement autorisée dans le pays.

Des experts soulignent que l'attitude vis-à-vis des biotechnologies a commencé à changer l'année dernière. Jusqu'à ce jour, la Chine n'autorise ni la vente ni la culture du riz transgénique. "La Chine a mené la recherche sur le riz transgénique et sérieusement étudié les problèmes de mise en marché de ce riz", a dit Niu Dun, Vice-ministre chinois de l'agriculture, le 23 août.

En juillet de l'année dernière, le Conseil des Affaires d'Etat a approuvé un projet majeur de recherche et de développement concernant des aliments transgéniques, comprenant des viandes et des produits végétaux. Le Conseil des Affaires d'Etat a prévu 20 milliards de Yuans (environ 2 milliards d'euros) d'investissements publics dans les nouvelles technologies agricoles, dont 10 milliards directement pour le développement des cultures transgéniques.

Des officiels prévoient qu'en 2020, la Chine aura réalisé d'importants progrès dans les aliments transgéniques, le clonage, la technologie transgénique et la diffusion de nouvelles variétés de semences. Le riz et d'autres céréales transgéniques seront autorisés à la vente. Selon le Centre de la Politique agricole chinoise, l'utilisation du riz transgénique devrait réduire de 80% l'usage de pesticides sur cette culture et augmenter le rendement d'environ 6%.

La Chine produit actuellement environ 500 millions de tonnes de grains. Selon les estimations, la population chinoise atteindrait 1,6 milliard en 2020, la Chine aura alors besoin de 630 millions de tonnes de grains. Seule la mise en oeuvre de progrès technologiques permettra de satisfaire cette demande. En Chine, la sécurité des aliments transgéniques est non seulement un problème scientifique, mais aussi une préoccupation économique et politique, a dit Cao Mengliang, chercheur en génétique moléculaire du Centre national de la recherche et du développement du riz hybride. "Les études sur la sécurité de cette technologie sont terminées. Les discussions sur la mise en marché des semences sont en phase finale. Le certificat de sécurité est le dernier élément attendu avant l'autorisation", a dit M.Cao.

La technologie sera focalisée sur la résistance aux insectes, le contrôle des maladies et l'amélioration de la qualité, a-t-il dit.

--

Commentaire :

Les autorités chinoises disposent depuis deux ans des résultats positifs des études préalables sur les variétés de riz GM. Leur choix de l'auto approvisionnement prioritaire sur une céréale de base comme le riz et donc leur souci de programmer une augmentation de la production pour faire face à celle de la population, les conduisent à mettre en oeuvre ces technologies, même si elles restent controversées en Europe. Les controverses européennes sont du reste sur un terrain philosophique et éthique plus que sur celui de la biosécurité. La Chine ne peut pas se permettre ce luxe de pays nanti.

La décision chinoise d'autoriser la mise en marché des semences GM de céréales alimentaires aura sans aucun doute un impact sur le débat européen, qui se remettra sans doute dans le registre qu'il n'aurait pas dû quitter.