Résultats du vote sur la corrida en Équateur - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/05/2011 à 09h19 par Tanka.


RÉSULTATS DU VOTE SUR LA CORRIDA EN ÉQUATEUR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Résultats du vote sur la corrida en Équateur

 
Le 7 mai en Équateur, un vote populaire, dont le dépouillement vient de s'achever, comprenait une question sur les corridas. Cette question avait la particularité d'être posée pour chaque canton (plus de 220). La victoire du "oui" à l'abolition n'est pas totale, puisque les corridas vont persister dans quelques provinces du centre du pays, mais cette consultation populaire constitue une formidable avancée vers la fin de ces spectacles en Équateur.

Huit pays pratiquent régulièrement les corridas sanglantes dans le monde.

Trois en Europe : l'Espagne, la France et le Portugal.

Cinq en Amérique latine : le Mexique, le Vénézuéla, la Colombie, l'Équateur et le Pérou.

En Équateur, un vote a eu lieu le 7 mai à l'initiative du président Rafael Correa.

Dix questions ont été posées au peuple, cinq ayant trait à des amendements constitutionnels, relevant d'un "référendum", et cinq ayant trait à des questions d'intérêt général, relevant d'une "Consultation Populaire".

Parmi ces 5 dernières, la question n° 8 posait la question des corridas, sous la forme suivante :

"Approuvez-vous que le canton où vous résidez interdise les spectacles qui ont comme objectif de mettre un animal à mort ?"

Cette question pouvait apparaître comme bien secondaire par rapport à d'autres thèmes, comme les réformes de la justice ou la règlementation des médias.

Pourtant, c'est sous la pression populaire que Rafael Correa l'avait insérée dans sa consultation et l'avait défendue. Et c'est une question qui a suscité des débats enflammés, preuve qu'elle a trait à des enjeux humains fondamentaux, ce que feint d'ignorer le ministère de la Culture français.

Le président Correa a gagné sa bataille : le décompte des votes des 11 millions d'électeurs (sur 14 millions d'habitants) s'est achevé le 19 mai au soir, et une majorité de "oui" l'a emporté sur les différentes questions. Par parenthèse, ce vote était obligatoire sous peine d'amende (sauf pour les plus de 65 ans), peut-être faudra-t-il en venir là en France...

La question 8 sur les corridas ne fait pas l'objet de résultats officiels nationaux, pour la raison qu'elle était posée canton par canton. L'Équateur comprend 24 provinces, à leur tour divisées en cantons, le nombre total de ceux-ci s'élevant à plus de 220.

En fait, l'analyse des résultats montre que dans une zone donnée, le "oui" ou le non" l'emporte généralement pour l'ensemble des questions. Cette consultation avait valeur plébiscitaire, au sens de vote de confiance. Ce qui fait que le "oui" à la suppression des corridas se retrouve dans les cantons où le "oui" l'emporte pour les autres questions, et inversement (à l'exception du canton de Valencia).

L'analyse des résultats est la suivante. L'Équateur comprend 3 grandes régions : d'Est en Ouest, ce sont la région amazonienne, la région andine, et la région littorale. Vient s'y ajouter l'archipel des Galapagos.

Les 6 provinces amazoniennes (Est) sont plutôt opposées au président Correa, et ont voté "non" à la suppression des corridas (36 cantons sur 41). La population y est peu dense (489 000 électeurs) et les arènes très rares.

Les 7 provinces littorales (Ouest), et leurs 5 630 000 électeurs, sont plutôt favorables au président Correa, et ont voté "oui" à la suppression des corridas (81 cantons sur 86). La province de Guayas, la plus peuplée avec 2 600 000 électeurs, a voté en bloc pour la suppression des corridas, notamment le canton de Guayaquil, le plus peuplé du pays avec 1 730 000 électeurs, même si les arènes de la ville de Guayaquil recrutent peu en proportion.
 

 
Notons l'exception, unique dans le pays, du canton de Valencia dans la province de Los Rios, qui a voté massivement "oui" aux autres questions du président Correa, mais a répondu "non" à la question sur la corrida. La place taurine de Valencia est proche de la province taurine de Cotopaxi.

Les 10 provinces andines (Centre), et leurs 4 800 000 électeurs, sont partagées :

Du côté du "oui" à l'abolition :

- La province de Pinchincha, deuxième du pays avec près de deux millions d'électeurs (1 940 000), a massivement voté pour la suppression des corridas (sauf 1 canton sur 8, celui de Mejía, 53 000 électeurs).

Est notamment concerné le canton de Quito (1 710 000 électeurs), avec la capitale Quito et sa future ex-Feria del Jesús del Gran Poder (novembre-décembre), l'une des plus importantes d'Amérique du sud, où 54 taureaux (9 corridas) étaient massacrés dans la plus grande arène du pays. Il existe également d'autres arènes dans le canton de Quito, et d'autres arènes dans d'autres cantons (Rumiñahui, Cayambe) de la province de Pinchinza.

- La province d'Azuay (581 000 électeurs) a voté "oui" à l'exception de 3 cantons représentant 32 000 électeurs). Le canton de Cuenca et ses 404 000 électeurs, et son arène de Cuenca (3ème ville d'Équateur), a notamment voté "oui".

- La province d'Imbaburra a voté "oui" à l'unanimité de ses cantons (320 000 électeurs), notamment le canton d'Ibarra (144 000 électeurs) et son arène.
- La majorité des cantons de la province de Cañar a voté contre la suppression, mais la place taurine de cette province est dans le canton d'El Tambo, qui a voté pour.

Du côté du "non" :

Les autres provinces andines ont voté "non" à la suppression des corridas : Tungurahua (411 000 électeurs), Chimborazo (390 000 électeurs, à l'exception du petit canton de Cumandá), Cotopaxi (320 000), Bolívar (150 000), ainsi que la majorité des cantons des provinces de Loja (360 000) et de Carchi (136 000).

Les provinces de Tungurahua (et sa Feria de Nuestra Señora de la Merced à Ambato), Chimborazo (et sa Feria del Señor del Buen Suceso à Riobamba), et Cotopaxi, sont des provinces taurines, et le resteront donc pour l'instant.
 
(...)
 

 

Pour lire la suite, cliquer sur Source ou Lien utile
 

Pour signer notre pétition cliquer ici 19790 signatures.
 

Un article publié par Vétérinaires Anti Corrida

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Source : www.veterinaires-anticorrida.fr