Requin Bouledogue de 4 mètres: les chercheurs étudient - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/09/2009 à 01h40 par Phil.


REQUIN BOULEDOGUE DE 4 MÈTRES: LES CHERCHEURS ÉTUDIENT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Requin Bouledogue de 4 mètres: les chercheurs étudient

Information sélectionnée par Phil

Une équipe de chercheurs a étudié des requins-bouledogues longs de plus de 4 mètres sur la côte Pacifique du Costa Rica, une taille inhabituelle pour cette espèce.

C'est dans l'embouchure du Rio Sirena, dans le Parc national de Corcovado (Costa Rica) que la découverte de requins-bouledogues longs de plus de 4 mètres a été faite. L'information provient du responsable du Programme de restauration des tortues marines, qui a son siège à San José et s'intéresse aussi aux requins.

La taille maximale connue jusqu'ici pour les requins bouledogues (Carcharhinus leucas, bull shark en anglais) n'excédait pas 3 mètres, «Nous ne pensions pas rencontrer des requins de cette taille», a déclaré le directeur scientifique de l'expédition, Randall Arauz, dans un communiqué. Il est possible - mais c'est seulement une hypothèse - que ces requins aient atteint cette taille grace aux sources alimentaires de ces zones côtières du Golfo Dulce qui ont la plus grande biodiversité marine du pays.

Le requin bouledogue ou requin du Zambèze a un dos gris ou brun olive avec l'extrémité des nageoires un peu plus foncée et son ventre est blanchâtre. Il tient son nom de son apparence massive, trapue, lourde et vigoureuse et de son museau aplati et court. Il peut vivre 14 ans ou 20 ans mais on évoque parfois une longévité pouvant aller jusqu'à 32 ans.

Il dispose d'une mâchoire composée de dents supérieures larges, triangulaires et très dentelées et de dents inférieures verticales et pointues. Son alimentation est très variée, à l'image du requin tigre : tortue, autres requins, poissons d'eau de mer et d'eau douce, mammifères, oiseaux, calmars. Il est cependant moins friand d'ordures que son cousin.

L'équipe a pu équiper cinq jeunes requins d'émetteurs acoustiques, qui permettront de repérer leurs déplacements. Le requin-bouledogue, classé comme espèce « quasi menacée », est un des rares requins capables de survivre en eau douce, et entre ainsi parfois dans les estuaires ou remonte même des rivières.