Rencontre avec Paul Watson - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/05/2011 à 18h17 par Tanka.


RENCONTRE AVEC PAUL WATSON

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Rencontre avec Paul Watson

 

« Sud Ouest ». Quand avez-vous crée Sea shepherd et pourquoi ? Paul Watson. J'ai fondé le Sea shepherd Conservation Society en août 1977 parce que je pensais qu'il fallait qu'une organisation intervienne pour soutenir des lois de conservation maritime, spécialement dans des zones sous des juridictions internationales.

Sea shepherd n'est pas une organisation de protestation, nous sommes une organisation interventionniste, spécialisée dans l'opposition aux activités qui exploitent illégalement la faune maritime.

Pourquoi avez-vous quitté Greenpeace ?

J'étais le plus jeune fondateur de Greenpeace en 1972. J'ai quitté Greenpeace en 1977 parce que je ne crois pas que la protestation soit une forme d'activisme. Je préfère l'intervention et ce que fait Sea shepherd est une non violence agressive.

Que pensez-vous de la santé de nos océans ?

Nos océans sont en train de mourir : surpêche, produits chimiques, pollution nucléaire et plastique, acide, il y a tellement de facteurs causés par l'homme, néfastes pour les océans. Je crois que pour que l'humanité survive à tout cela, il faudra lutter pour la biodiversité, sur terre et dans les océans. Si nous détruisons le poisson, nous tuons les mers et si les océans meurent, nous mourons ! Nous ne pouvons pas vivre sur cette planète si l'océan est mort. C'est le coeur qui donne la vie dans un cycle sans cesse renouvelé, et ce cycle est perturbé par les activités humaines.

Qu'en est-il de la dernière campagne japonaise de chasse à la baleine ?

Notre septième et dernière campagne fut la plus réussie. Chaque année, nous y retournons plus fort et la flotte japonaise s'affaiblit. Cette année, nous avons stoppé les opérations des baleiniers, les forçant à rentrer au Japon un mois et demi plus tôt qu'ils ne l'avaient prévu. Ils ont pris seulement 15 % de leur quota qu'ils se donnent et nous avons sauvé ainsi environ 850 baleines de leurs harpons mortels.

Qu'en est-il de la pollution dans le golfe du mexique ?

J'ai une équipe qui a travaillé dessus l'an passé, collectant les preuves des dommages causés par la plateforme pétrolière de BP. Je pense que la plupart des informations est cachée au public par BP et le gourvernement américain. En bref, c'est un désastre écologique.

 

Un article de Itxassou , publié par Sudouest

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Sudouest

Source : www.sudouest.fr