Rencontre avec les abeilles tueuses africaines - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/03/2011 à 22h31 par Mich.


RENCONTRE AVEC LES ABEILLES TUEUSES AFRICAINES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Rencontre avec les abeilles tueuses africaines

 

Issue d'un croisement, échappée d'un laboratoire, cette abeille est une tueuse dont l'agressivité et la résistance sont sans égales chez les insectes africains.

Nous marchons dans la brousse quand un sourd vrombissement vient agacer nos oreilles. D'abord surpris, nous cherchons à repérer l'origine de ce son. Un nuage sombre se déplaçant dans notre direction attire notre regard et, horrifiés, nous comprenons que nous sommes sur la route empruntée par un gigantesque essaim d'abeilles tueuses africaines.

La conduite à tenir dans un cas aussi grave est très simple. Se coucher au sol et ne surtout plus bouger dans l'espoir que les insectes poursuivront leur déplacement sans nous repérer. C'est ce que nous faisons immédiatement, cherchant à nous cacher dans la végétation. L'inquiétude et la peur sont palpables au fur et à mesure que le nuage mortel se rapproche. Surtout ne pas parler, surtout ne pas bouger ! Je me félicite de ne pas porter de parfum ce matin.

 

 

Doucement le bruit des abeilles s'atténue et elles disparaissent à l'horizon s'acheminant vers une destination inconnue. Apis Mellifera Scutella est une abeille africaine née d'un croisement en laboratoire entre l'abeille européenne et une sous lignée africaine. Elle est appelée "abeille tueuse" du fait de son extrême agréssivité.

Dans les années 60, un laboratoire Brésilien décide de croiser des reines africaines avec des abeilles européennes. Comme dans un mauvais polar, des reines métisses parviennent à s'échapper et se répandent dans la nature. Très résistantes aux maladies et aux conditions climatiques, les abeilles métisses colonisent rapidement les ruches sauvages d'abeilles plus pacifiques.

L'abeille africaine n'a pas un venin plus dangereux que celui de ses consoeurs Européennes, mais énervée par un son ou une odeur, elle passe immédiatement à l'attaque. La première qui pique attire toutes les autres, désigant ainsi la victime à abattre. Elles s'acharnent en grand nombre et il n'est pas rare de compter des milliers de piqûres sur une même victime là ou les abeilles Europénnes n'auraient piquées qu'à quelques reprises.

Pas d'échappatoire possible avec Apis mellifera. Si vous pensez que courir aussi loin que possible est la meilleure solution, vous faites erreur car elle vous poursuivra sur plus d'un kilomètre sans relâcher ses attaques. Vous jeter à l'eau comme dans les dessins animés ? inutile, elle attendra le temps qu'il faudra que vous refassiez surface.

Il n'existe aucun moyen d'éradiquer cette abeille invasive qui peut se déplacer sur de grandes distances et traverser les déserts en s'installant, si nécessaire, au coeur des villes qu'elle croise afin d'y trouver repos et nourriture. Il existe bien un coléoptère tueur d'abeilles qui aurait pu faire l'affaire, mais malheureusement s'il provoque des dégâts considérables dans toutes les ruches, l'abeille africaine a trouvé la parade contre cette menace. Elle est la seule abeille à lui résister.

Et vous, avez-vous connu des mésaventures avec les abeilles ?

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : Eric Fcd/fdesouche.com - dinosoria.com - jacky-apiculteur

Source : www.lepost.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • abeilles