Refusons le contrôle de l'expression sur internet - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/12/2010 à 21h30 par Mich.


REFUSONS LE CONTRÔLE DE L'EXPRESSION SUR INTERNET

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Refusons le contrôle de l'expression sur internet

Pétition d'Avaaz

Chers amis en France,

Aujourd'hui, les membres du Parlement vont adopter les premiers articles d'une nouvelle loi répressive sur la sécurité qui instaurent une censure consistant à filtrer des sites internet. Si nous soulevons une vague massive de pression citoyenne partout en France, nous pourrons obtenir le rejet de ce texte dangereux.

Dans les prochaines heures, les membres du Parlement vont adopter les premiers articles d'une nouvelle loi répressive sur la sécurité qui instaurent une censure consistant à filtrer des sites internet -- une attaque dangereuse contre notre libertés démocratiques fondamentales.

Ceux qui défendent ces mesures prétendent qu'elles aideront à lutter contre la pédopornographie -- mais ils ont tout faux: des groupes de citoyens et de lutte contre la pornographie infantile ont dénoncé la loi en indiquant qu'au contraire elle contribuerait à aggraver le trafic sexuel des enfants. Et leurs propositions alternatives n'ont pas été prises en compte par la majorité au pouvoir.

Le but réel qui se cache derrière ce texte est de réduire la liberté offerte par internet, outil permettant d'exposer au grand jour les abus de pouvoir ou la corruption.

Dans le monde entier, les gouvernements sont en train de s'en prendre au site WikiLeaks et de réprimer les libertés offertes par internet. A nous de protéger notre démocratie et les défenseurs des enfants -- si nous soulevons une vague massive de pression citoyenne partout en France, nous pourrons obtenir un vote allant dans le bon sens!

Les Parlementaires ont 24 heures pour rejeter cette mauvaise proposition;

cliquez pour envoyer un message urgent, puis faites-le suivre à tous.

Le gouvernement français s'abrite derrière des objectifs de sécurité et de lutte contre le crime pour introduire des régulations sévères remettant en cause la liberté d'expression. La semaine dernière, le Secrétaire d'Etat à l'Economie Numérique Eric Besson à appeler à interdire Wikileaks des serveurs français, et ce sans tenir compte de la procédure légale prévue pour ce genre de décision.

Et de nouvelles mesures ciblées ont été réintroduites dans les dernières jours du débat sur la Loi d'Orientation et de Programmation Pour la Sécurité Intérieure (LOPPSI). Ces mesures prévoient donc le filtrage et le blocage administratifs de sites internets offrant des contenus pédopornographique -- mesures prises sans contrôle judiciaire. Et elles ne prévoient aucune période d'expérimentation permettant de voir si le dispositif fonctionne. Pourtant un dispositif similaire a été récemment abandonné en Allemagne suite au filtrage abusif de nombreux sites en règle et les autorités ayant constaté que ces mesures fragilisaient le combat crucial contre le trafic sexuel des enfants.

Les experts spécialisés dans la protection des enfants indiquent en effet que l'approche visant à censurer le web ne fait que renforcer le pouvoir des réseaux criminels du trafic sexuel, car ces réseaux savent très bien comment contourner les blocages et les filtres, alors que l'accent devrait plutôt être mis sur la prévention.

Ces préoccupations ont conduit des Parlementaires européens à s'opposer à des méthodes de filtrage du net similaires -- mais en France le gouvernement et le parti majoritaire ont refusé de considérer quelque amendement que ce soit à l'article concernant le filtrage du net.

Au final, cette proposition ne vise pas la protection des enfants -- elle vise à instaurer un contrôle de l'expression sur internet. Nous avons 24 heures pour empêcher le Parlement de mettre à mal cette liberté fondamentale et de saper les efforts réels de lutte contre le trafic des enfants.


Cliquez sur Source ou Lien utile pour envoyer un message urgent

Avec espoir,

L'équipe d'Avaaz

N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial


Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes.

Deviens lanceur d'alertes

SOS-planete, le site géant qui déchire!





Auteur : Ben, Benjamin, Alice, Ricken, Milena, Mia, Pascal et le reste de l'équipe d'Avaaz

Source : secure.avaaz.org