Recruter les futurs fumeurs parmi les enfants - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/11/2011 à 16h38 par Kannie.


RECRUTER LES FUTURS FUMEURS PARMI LES ENFANTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Recruter les futurs fumeurs parmi les enfants

 

Titre initial :
Recruter les futurs fumeurs parmi les enfants en ajoutant du sucre et des arômes de vanille dans le tabac

 

Un décret datant du 30 novembre 2009 interdit l'ajout d'édulcorant et limite l'utilisation d'arômes de vanille et éthylvanilline dans les cigarettes mais, pas dans le tabac à rouler, ni dans le papier à cigarette, les cigarillos et tous les dérivés du tabac. Un vide juridique qu'il faut combler.

Trop de sucre et d'arômes dans le tabac

Les fabricants de tabac visent un nouveau marché, les enfants et les femmes, en ajoutant des produits sucrés et des arômes de vanille dans leurs produits. C'est l'absence de réglementation qui le permet.

Le mensuel 60 Millions de Consommateurs, dans une enquête « Cigarettes bonbons », « cigarillos desserts » : trop de douceurs dans le tabac parue le 24 octobre 2011 dénonce l'offensive de l'industrie du tabac en direction des jeunes et des femmes.

Certains tabacs à rouler contiennent près de 10 % de sucre et les cigarillos plus de 10 fois le taux d'arôme de vanille autorisé dans les cigarettes.

 


 

Le magazine 60 Millions de Consommateurs utilise à juste titre les termes de « Cigarettes bonbons » et de « Cigarillos desserts. » Les premières bouffées de cigarettes ont un goût âcre, pas toujours agréable. Les fabricants l'ont bien compris. En ajoutant des édulcorants et des arômes vanillés, ils facilitent le passage du bonbon vers la cigarette et incitent les jeunes à fumer plus tôt.

Le professeur Yves Martinet, pneumologue et président du Comité national contre le tabagisme s'est indigné dernièrement sur les ondes d'Europe 1.

« L'objectif est de séduire les enfants pour les faire passer du bonbon à la cigarette-bonbon et puis au tabac classique... Ce sont nos enfants que l'industrie du tabac recrute pour faire des profits pour les multinationales ».

Une réglementation trop souple

60 Millions de Consommateurs dénonce les limites de la réglementation actuelle plutôt en faveur des fabricants. « Il ne faut pas tuer la poule aux oeufs d'or ».

La limitation des arômes de vanille n'est pas interdite sur tous les produits du tabac. Le seuil fixé pour les cigarettes ne correspond à aucun seuil sanitaire. Les autres arômes restent autorisés. L'étiquetage des produits liés au tabac manque de transparence. Il est impossible de connaître la composition exacte des produits vendus.

Les enfants sont de plus en plus nombreux à fumer dès l'âge de 12 ans. L'ajout de sucre et d'arômes dans le tabac en quantité importante ne fait que renforcer le pouvoir d'attraction du produit.

Á quand la nicotine dans le lait en poudre pour bébé ?

 

Sources de l'article :

> www.60millions-mag.com

> www.maxisciences.com

> www.europe1.fr
 

Un article publié par beurk.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : beurk

Source : www.beurk.com