Êtes-vous Éveillé ? Faites le Test rapide du Gland de Confucius ! Vidéo virale à PARTAGER

Réchauffement climatique : les pauvres sont les plus exposés - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/06/2013 à 11h11 par Tanka.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Réchauffement climatique : les pauvres sont les plus exposés

 

La Banque Mondiale tire à nouveau le signal d'alarme sur le réchauffement climatique. Dans un rapport, l'institution a détaillé les conséquences économiques dramatiques de ce phénomène, en particulier pour les pays d'Afrique, d'Asie du Sud et d'Asie du Sud-Est, qui figurent parmi les plus vulnérables.

Ces experts ont évalué l'impact d'une hausse de 2 à 4 degrés de la température de la planète sur la production agricole et les ressources hydriques. Un tel scénario, qui pourrait arriver d'ici la fin du siècle si rien n'est fait, risque en effet d'entraîner des vagues de chaleur extrême, une élévation du niveau de la mer, des tempêtes de plus grande intensité, des sécheresses ou encore des inondations.

En Afrique sub-saharienne, la production alimentaire est tout particulièrement menacée. "Avec un réchauffement de 1,5 à 2 °C, sécheresse et aridité rendront entre 40 et 80 % des terres agricoles impropres à la culture du maïs, du millet et du sorgho à l'horizon 2030-2040". Une hausse de la température de 4 °C réduirait de 30% les précipitations, et entraînerait une extension de la superficie des zones arides de 10%, diminuant les rendements des cultures.

L'Asie du Sud-Est doit, elle, craindre tout particulièrement les inondations. "Une élévation du niveau des océans de 30 centimètres, attendue dès 2040 si rien n'est fait, provoquerait des inondations importantes dans les villes et gorgerait de sel les champs situés en contrebas, qui deviendraient ainsi impropres à la culture". Ce qui impliquerait notamment une perte de production de plus de 10% de la production rizicole dans le delta du Mékong.

Enfin, l'Asie du Sud devrait être touchée par des cas extre?mes de pe?nuries et d'exce?dents d'eau. "Avec le recul des glaciers himalayens, le débit de fleuves comme l'Indus, le Gange et le Brahmapoutre sera en perte de vitesse, ce qui pourrait priver des centaines de millions d'habitants de sources suffisantes d'eau et de nourriture et d'un accès fiable à l'énergie", prévient la Banque Mondiale.

 

Un article publié par capital.fr et relayé par SOS-planete

 

 

Arnaque au label bio : 350 ingrédients chimiques et de l'extrait de glandes anales de castors dans le sirop de fraise "AB" de Super U

"Il n'y a pas à chercher à convaincre une poubelle pleine. Il faut la vider"

Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Jeudi, 8130 visiteurs !!!

 

Auteur : Capital

Source : www.capital.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Tanka
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.