Réchauffement climatique: le protoxyde d'azote menace la couche d'ozone (chercheurs) - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/08/2009 à 15h51 par Tanka.


RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE: LE PROTOXYDE D'AZOTE MENACE LA COUCHE D'OZONE (CHERCHEURS)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Réchauffement climatique: le protoxyde d'azote menace la couche d'ozone (chercheurs)

Information sélectionnée par Tanka

Le protoxyde d'azote N20 menace la couche d'ozone qui nous protège contre les rayons UV et est actuellement considéré comme le principal coupable de la destruction de l'ozone, annoncent des chercheurs américains sur les pages de la revue Science.

"Après avoir comparé le N20 produit par l'homme aux autres matières capables de détruire l'ozone, nous avons conclu que les émissions de ce gaz étaient pratiquement seules responsables de la destruction de l'ozone et qu'elles le resteront durant tout le 21e siècle", écrivent des chercheurs du service de la météorologie nationale des Etats-Unis.

Durant les années 80, lorsque les chercheurs se sont aperçus de l'amincissement de la couche d'ozone de l'atmosphère, 193 pays ont signé le Protocole de Montréal interdisant la production de substances appauvrissant la couche d'ozone. Le protoxyde d'azote ne figure toutefois pas sur la liste, car à la différence des gaz proscrits, il résulte de l'activité de l'homme ainsi que des processus naturels. Le protoxyde d'azote et les gaz proscrits ont des propriétés communes: il reste stable dans la troposphère et une fois parvenu dans la stratosphère, il génère des substances chimiques actives qui détruisent l'ozone.

Les auteurs de l'article exhortent à limiter les émissions de protoxyde d'azote car ils estiment que cela permettra une réparation rapide de la couche d'ozone, freinant ainsi le réchauffement climatique.

MOSCOU, 28 août- RIA Novosti.