Réchauffement climatique : l'Antarctique bientôt envahi par des crabes ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/09/2011 à 20h19 par Tanka.


RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : L'ANTARCTIQUE BIENTÔT ENVAHI PAR DES CRABES ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Réchauffement climatique : l'Antarctique bientôt envahi par des crabes ?

 
Encouragée par les changements climatiques, une espèce de crabes pourrait envahir les fonds marins de l'Antarctique. Une menace expliquée par une équipe de biologistes dans une étude publiée ce mercredi 7 septembre.

Le crabe royal du Kamtchatka (Paralithodes camtschaticus), un crabe rouge très cher et recherché généralement pêché dans le détroit de Norton et dans la baie de Bristol, en Alaska, pourrait envahir les fonds marins de l'Antarctique. Or, cette espèce sans prédateur naturel représente une réelle menace pour les écosystèmes.

Le crabe royal creuse en effet le sol pour y trouver des vers et d'autres petits animaux dont il se nourrit. Sa propagation pourrait ainsi modifier la chaîne alimentaire, alertent dans une étude publiée par la revue Proceedings of the Royal Society B, des biologistes de l'Université de Hawaï à Manoa.

Leurs travaux révèlent que le réchauffement climatique encourage le développement de l'espèce et sa propagation dans les fonds marins de l'Antarctique.

Dirigée par la chercheuse Laura Grange, l'équipe a réalisé ses observations à l'aide d'un robot à Palmer Deep, un bassin dont la profondeur atteint plus de 1.400 mètres. Sur deux kilomètres, 42 crabes vivant dans les fonds marins ont été comptés.

Ils ont été recensés à plus de 850 mètres de profondeur, où les températures atteignent environ 1,4 degré Celsius. Là où l'eau est plus froide, lorsque les profondeurs sont moins importantes, aucun crabe royal n'a été aperçu.

Des milliers de crabes d'ici dix à vingt ans

Selon les estimations des chercheurs, basées sur ces observations, quelque 1,5 million de crabes royaux pourraient peupler les fonds de l'Antarctique. Ils seraient alors plus nombreux que ceux d'Alaska. Le crabe royal est "actuellement limité par les températures froides", souligne l'étude. Mais encouragé par le réchauffement climatique, "il pourrait se répandre sur le plateau continental dans les dix à vingt ans" alertent les chercheurs.
 

Un article de maxisciences.com

D'autres articles scientifiques passionnants sur MaxiSciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.maxisciences.com