Le furtif variant Lambda de la covid s'attaque aux anticorps naturels ou produits par la vaccination

Rapport de la Fao - L'élevage abusivement accusé de pollution - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/02/2010 à 07h40 par Tanka.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Rapport de la Fao - L'élevage abusivement accusé de pollution

Dans son dernier rapport sur la situation de l'alimentation et de l'agriculture dans le Monde, la Fao fait à la fois l'éloge et le procès en règle de l'élevage. Source d'émission de CO2 et de gaz à effet de serre, les experts de la Fao invitent les pays à remettre en cause cette activité pivot de toutes les sociétés de la planète. Et par conséquent à ne pas évaluer à leur juste proportion les atouts de cette activité pivot.

L'élevage est une alternative pour lutter contre la malnutrition en milieu rural et une activité rémunératrice pour les paysans dans les pays en développement, reconnaissent les experts la Fao dans leur rapport « La situation de l'alimentation et de l'agriculture dans le Monde ». C'est aussi une filière qui maintient davantage de paysans en activité que les cultures.


 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

Information recueillie par Tanka

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Tanka
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par Lo le 27/02/2010 à 00h51

La source, non citée, est le site Élevage.net ! L'auteur considère évidemment que les accusations de pollution contre l'élevage ne sont pas fondées, avec un titre... abusif! Cet article est clairement biaisé puisqu'il prêche pour le maintien du business en question.

Pour démontrer le bien-fondé de l'élevage, il est fait référence aux moines du Moyen-Age en Europe qui firent défricher les forêts par les serfs pour développer l'agriculture... Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'état de la planète aujourd'hui n'a rien à voir avec celui dans lequel elle était au XV° siècle! On y lit aussi que l'élevage hors-sol est indispensable à la survie des campagnes: difficile de concevoir ce que l'élevage intensif offre comme effet positif à la vie rurale.

L'auteur déplore encore l'influence de ce rapport "sur les tendances consuméristes en vogue dans les pays développés" qui se détournent de la viande vers des "produits qui s'avèrent parfois plus néfastes pour la santé!". Notons bien le labsus révélateur... Quels aliments pourraient-ils s'avérer plus néfastes que la viande? le poisson sauvage au mercure ou au PCB? La FAO a-t-elle d'ailleurs tant d'influence sur les choix alimentaires des européens? Ne serait-ce pas plutôt le résultat d'une certaine prise de conscience, de l'action d'associations de défense des animaux, de "Bidoche" de Nicolino, des reportages sur l'horreur de l'élevage intensif et de scandales sanitaires?

Le mérite de cet article est de souligner la contradiction du rapport de la FAO: tout en accusant, à juste titre, l'élevage de graves désordres environnementaux (pollution, déforestation, etc), celui-ci affirme que c'est une ressource alimentaire et économique utile et nécessaire, à développer en priorité...

"Le procès en règle de l'élevage remet même en cause les fondements de nos sociétés." C'est précisément notre seul espoir de sauver la Terre: une remise en question des fondements de nos sociétés de consommation prédatrices et anthropocentristes !