Radiations nucléaires japonnaises : Sans danger pour la santé des enfants ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/12/2011 à 18h08 par Kannie.


RADIATIONS NUCLÉAIRES JAPONNAISES : SANS DANGER POUR LA SANTÉ DES ENFANTS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Radiations nucléaires japonnaises : Sans danger pour la santé des enfants ?

 

1er rapport sur les dosimètres de 25.000 enfants

Les niveaux de rayonnement chez les enfants de Koriyama dépassent la limite annuelle : enquête

Koriyama, Fukushima - Une étude du gouvernement municipal a révélé que les niveaux de rayonnement détectés chez les enfants dans cette ville à proximité de l'usine nucléaire de Fukushima No.1 dépassent les limites annuelles établies par le gouvernement.

L'enquête, la première des trois à être menées avant Mars 2012, a examiné les niveaux de radiations accumulées chez 25 551 enfants des écoles élémentaires et moyennes résidant dans la ville, mesurés sur une période de base de 24 heures, entre la période du 5 octobre au 6 novembre. Les données finales de l'enquête excluent la dose de 0,06 millisieverts présumée s'être accumulée par exposition naturelle aux rayonnements.

Le niveau de rayonnement moyen selon les données de l'enquête annoncée le 8 décembre était de 0,12 millisievert, ce qui calculé sur une période d'un an équivaut à 1,33 millisievert - 0,33 millisieverts de plus que la limite annuelle fixée par le gouvernement pour les enfants et les adultes.

Le niveau de l'exposition aux radiations a été de 0,10 à 0,19 millisievert pour 61,31 pour cent des enfants, en dessous de 0,1 millisievert pour 32,73 pour cent, 0,20 à 0,29 millisievert pour 5,71 pour cent, de 0.30 à 0.39 millisievert pour 0,23 pour cent, et 0.40 à 0.45 millisieverts pour 0,02 pour cent.

Bien que la majorité des enfants - 94 pour cent - aient des doses de rayonnement inférieures à 0,2 millisievert, la dose la plus élevée trouvée chez quatre des enfants est égale à 4,98 millisieverts lorsqu'elle est calculée sur une durée d'un an. C'est presque cinq fois la limite annuelle.

Selon les responsables de l'administration municipale de Koriyama, les résultats de l'enquête ont été soumis à Toshiteru Okubo, le président du conseil de la Fondation de Recherches sur les Effets des Rayonnements, et d'autres experts en radiations siégeant à titre de conseillers pour les mesures nucléaires pour la ville, à fin d'évaluation.

 


 

Ils ont tous conclu que les résultats "sont sans danger pour la santé des enfants."

Les résultats du sondage ont également été signalés individuellement aux parents le 8 décembre.

"Nous espérons que les données de cette enquête aideront les gens à prendre des mesures pour diminuer leurs niveaux de l'exposition aux radiations en le comparant à leurs propres enregistrements quotidiens », a déclaré un responsable du conseil municipal de l'Éducation de Koriyama.

La deuxième phase de l'enquête a été lancée le 7 novembre et se continuera jusqu'au 9 janvier 2012, et la troisième aura lieu entre le 10 janvier et le 1 Mars 2012, a annoncé le gouvernement municipal à Koriyama.

 
(Mainichi Japan) Décembre 9, 2011

 

Un article publié par aweb2u.free.f

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Aweb2u

Source : aweb2u.free.fr