Quels risques climatiques majeurs ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/08/2009 à 06h05 par Tanka.


QUELS RISQUES CLIMATIQUES MAJEURS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Quels risques climatiques majeurs ?

Information sélectionnée par Tanka.

Même si ce n'est pas le plus probable à court terme, le risque d'un emballement du climat qui provoque un empoisonnement de l'atmosphère et des extinctions massives doit constituer notre horizon, la menace qu'il faut absolument éviter et, pour cela, même si on n'arrive pas à limiter le réchauffement à 2°C, ce qui semble hors de notre portée, tout faire pour ne pas dépasser en tout cas les 4°C de réchauffement, ce qui n'est pas gagné d'avance et dépend entièrement des prochaines décennies. Impossible de réduire les incertitudes du climat !

Car, après c'est l'inconnu. Aucun scientifique ne peut prévoir les conséquences sur notre Environnement au dessus de 2°.

Jamais le réchauffement climatique n'a été aussi rapide. Il y a tellement de variable, comme la capacité de stockage des océans qui pourraient baisser du fait de la dilatation, ni des changement que cela occasionnerait sur les courants marins comme le Guff Stream.

Rejoint hier à ses bureaux de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski, le professeur Émilien Pelletier, chimiste et écotoxicologue marin, voit dans ce phénomène « l'extension en milieu marin de ce qui se passe dans le permafrost terrestre ». Si les constats des scientifiques suédois annoncent le début d'un dégel du permafrost sous-marin, dit-il, l'humanité doit s'attendre à une libération massive de gaz à effet de serre susceptible de lancer le climat dans un changement potentiellement irréversible.

Les hydrates de méthane, dit-il, sont présentes dans plusieurs grandes mers. Sous l'effet des eaux très froides et aux pressions inimaginables des grandes profondeurs, le fonds, le méthane s'y solidifie parfois sous forme d'énormes cristaux. Des sociétés commerciales cherchent même à exploiter ces combustibles stockés à grande profondeur.

Dans les mers arctique, un autre phénomène semble se produire, dit-il, d'après les constats rapportés par The Independant.