Quel modèle de croissance ? La coordination internationale (8/8) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/12/2009 à 02h58 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Quel modèle de croissance ? La coordination internationale (8/8)

Information recueillie par Michel95

On connaît le refrain de l'enfant qui rechigne à interrompre son jeu pour rendre un service à ses parents : "Et pourquoi c'est à moi de le faire, d'abord ?"

Un peu partout, les sceptiques et les critiques entonnent la même chanson à propos des investissements et des mutations économiques destinés à lutter contre le changement climatique.

Une économie décarbonée ? Mais la France représente à peine plus de 1 % des émissions mondiales de gaz carbonique (CO2) ! Pourquoi devrions-nous commencer ?

Et pourtant. La France ne respire pas dans une bulle.

Elle est intégrée à une Union européenne (UE) de 27 membres ; elle importe des biens des quatre coins du monde et partage la même atmosphère avec le reste de la planète.

Elle a intérêt, comme les autres pays, à faire sa transition pour éviter une catastrophe climatique prévisible.

"La façon d'organiser la coordination des interventions publiques, partout dans le monde, est au coeur du débat environnemental", soulignent Philippe Aghion, David Hemous et Reinhilde Veugelers dans une note du centre Bruegel "Pas de croissance verte sans innovation", parue en novembre.

Mais la crainte est que certains pays choisissent de s'exonérer des efforts communs, afin de gagner en compétitivité dans les échanges commerciaux, au moins sur le plan des prix.

Ce serait une façon de prospérer sur un "avantage comparatif" qui ne serait pas lié à une qualité particulière, mais au contraire à un défaut majeur...

Cette stratégie encouragerait en même temps la délocalisation des activités "sales" vers ces pays accueillant des modes de production gourmands en énergie, en matières premières ou ne s'embarrassant pas de contraintes de recyclage ou de protection de la santé publique.

Sur ces points, les contrôles et les réglementations sont déjà plus lâches - en droit ou en fait - dans nombre de pays pauvres et émergents.

Au total, un effort non partagé pourrait menacer les progrès globaux vers une économie mondiale moins polluante, tout autant que la loyauté de la concurrence internationale.

.../...

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

........

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr