Quel mal décime les poissons de Ducos ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/06/2011 à 20h35 par Kannie.


QUEL MAL DÉCIME LES POISSONS DE DUCOS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Quel mal décime les poissons de Ducos ?

 

Nouvelle Calédonie. Les rives de l'arroyo situé en pleine zone industrielle de Ducos industrie, non loin de l'avenue de Koutio, sont jonchées de poissons morts. Les riverains qui y pêchent régulièrement s'inquiètent. La ville vient d'y interdire la baignade et la pêche. Une enquête est en cours.

Depuis plusieurs jours déjà, une quantité anormale de poissons morts jonchent les rives d'un arroyo de Ducos Industrie. Ce canal, créé entre l'avenue de la Baie-de-Koutio et le remblai qui doit servir à la future route des Baies, se situe en baie de Koutio-Koueta. Riverains et squatteurs, qui habitent tout le long, le connaissent bien puisque c'est un lieu de pêche. Ou plutôt c'était car depuis l'apparition d'un liquide blanchâtre il y a quelques jours, la grande majorité des poissons n'ont plus besoin d'être pêchés, ils se ramassent à la pelle.

Chimique.

Mulets, picots gris, murènes ou encore anguilles, des dizaines de poissons gisent sur les rives et les habitués des lieux commencent à s'inquiéter pour leur santé.

«Régulièrement, l'eau devient toute blanche, comme si on y jetait des barils de lessive. Mais je suis sûre que ce n'est pas cela, les poissons ne mourraient pas si vite, raconte Meindu, qui vit dans sa cabane le long de l'arroyo. On ne pêche plus depuis plusieurs jours parce qu'on pense que ce sont des produits chimiques déversés par les entreprises du coin.»

Sauf que Meindu, comme beaucoup d'autres, ne pêche plus dans l'arroyo, mais en baie Koutio-Koueta, à quelques centaines de mètres en aval.

«Toutes les canalisations d'eaux usées des entreprises se déversent là, mais on n'a jamais vu ça, explique Xavier, un habitant du squat. Depuis qu'ils ont remblayé, l'an dernier, on ne pêche plus à cet endroit, l'eau est bizarre. Avant, on ne voyait rien car tout partait directement dans la mer».

Malades.

De nombreuses personnes ont du coup alerté l'association Corail Vivant. «Avant, ils mangeaient les poissons qui étaient en train d'agoniser et certains ont été malades. A force de communiquer, ils ne le font plus», précisent des membres de l'association environnementale.

Alertés par des riverains, les pompiers ont directement prévenu la ville de Nouméa et, notamment, le Sipres (service d'inspection et de prévention des risques environnementaux et sanitaires).

«C'était mardi, à 13 heures, raconte Kevin Lucien, le chef du Sipres. Une équipe s'est rendue sur place immédiatement. Nous avons pu constater que beaucoup de poissons de petite et moyenne taille flottaient à la surface ou étaient sur les rives. D'après nos constatations, cela remontait à plusieurs jours. Nous avons procédé aux analyses d'eau habituelles qui n'ont pour l'instant rien révélé d'anormal, du moins pour expliquer cette importante mortalité qui a touché beaucoup d'organismes. L'enquête nous en dira plus».

Des poissons ont été prélevés et sont conservés par le Sipres pour les besoins de l'enquête. Par mesure de précaution, la ville a pris un arrêté de fermeture de la baignade, de la pêche et des activités nautiques.
 

Un article de Ludovic Lafon, publié par Les Nouvelles Calédoniennes

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Ludovic Lafon

Source : www.lnc.nc