Quand les Roms deviennent « les faciles » boucs émissaires marseillais (2 vidéos) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/08/2011 à 00h45 par Mich.


QUAND LES ROMS DEVIENNENT « LES FACILES » BOUCS ÉMISSAIRES MARSEILLAIS (2 VIDÉOS)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Quand les Roms deviennent « les faciles » boucs émissaires marseillais (2 vidéos)

 

Note préliminaire de l'unité carbone :
Cela se passe en France, dans un pays soit-disant civilisé, dit même des droits de l'Homme, en 2011 sous Sarkozy et sa clique eugéniste. Ces deux vidéos sont à écouter avec attention ! Vous comprendrez mieux ce qui se trame dans le dos des vacanciers insouciants...

 

« Il y a trop de Roms à Marseille », déclarait vendredi dernier le Maire de la Ville, Jean-Claude Gaudin. » Il faut que les Roms soient évacués dans le respect, comme on l'a toujours fait. Ils ne doivent pas rester dans la rue. On ne peut plus accepter ça ». C'est bien connu, ce sont les Roms qui sont responsables de tous les malheurs de Marseille pour le premier magistrat de la ville.

Taper sur les Roms c'est facile et sans risque. Du populisme à la Gaudin. Après une belle campagne médiatique, le préfet, le petit doigt sur la couture du pantalon, s'exécute. C'est ainsi qu'hier, après une réunion avec le préfet de Région, le maire déposait un arrêté préfectoral demandant l'expulsion des familles Roms installées depuis près d'un mois sur la Porte d'Aix, avec recours à la force publique...

Les motifs : « trouble à l'ordre public » et « insalubrité ». Sur demande du préfet, la demande a été examinée aujourd'hui, à 14h30 en référé au tribunal administratif. Les familles étaient convoquées, accompagnées par la Ligue des Droits de l'Homme dont nous avons rencontré le président du 13e arrondissement, Bernard Eynaud.

 

 

Lors de l'audience, l'avocat Me Cohen, a exprimé sa révolte face à la situation. « On vous demande en fait de cacher la misère » lance-t-il en s'adressant au juge du tribunal administratif. Selon lui, leur présence ne permet pas de lancer une procédure pour trouble à l'ordre public. « Est-ce que c'est urgent de les faire partir ? moi je pense que non », insiste l'avocat, tout en déplorant leurs conditions de vie. Nous avons pu lui poser quelques questions à la fin de l'audience :

 

 

La décision vient de tomber : « ils ont 24 heures pour quitter les lieux après avoir reçu une notification », nous explique la Ligue des Droits de l'Homme.

Et tout ça comme d'habitude quand il s'agit des Roms dans l'indifférence générale. A part la présence notable du Front de Gauche, où sont les autres politiques locaux ? Peut-être en vacances en caravane ?

 

 

En complément, Marsactu vous conseille ce documentaire très intéressant : « Roms, premier peuple européen », qui sera diffusé sur LPC/Public Sénat vendredi 12 août à 16h45 ou dimanche 14 août à 9h.

 

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE !

 

Un article de Esther GRIFFE, publié par marsactu.fr

 


Les stérilisateurs en aparté :
"Nulle part c'est chez eux, alors pourquoi ne pas carrément les éjecter de la planète ?"

 

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Esther GRIFFE

Source : www.marsactu.fr