Quand la biodiversité tombe en dessous du minimum vital, c'est l'écroulement des écosystèmes ! - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/07/2016 à 21h41 par Exo007.


QUAND LA BIODIVERSITÉ TOMBE EN DESSOUS DU MINIMUM VITAL, C'EST L'ÉCROULEMENT DES ÉCOSYSTÈMES !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Quand la biodiversité tombe en dessous du minimum vital, c'est l'écroulement des écosystèmes !

 

Après avoir passé en revue les données mondiales concernant près de 40.000 espèces sur 18.000 sites, des biologistes britanniques concluent que, dans plus de la moitié des terres émergées, la biodiversité est descendue sous une valeur considérée comme la limite.

En dessous, les écosystèmes peuvent s'écrouler.

 

Les pertes de biodiversité sont aujourd'hui souvent assez bien documentées dans différents milieux. Entre agriculture et urbanisation, les disparitions d'espèces, localement ou globalement, sont indéniables. Mais est-ce grave ?

Pour la première fois à cette échelle et avec cette précision, des scientifiques, emmenés par Tim Newbold, de l'UCL (University College London), ont dressé un bilan de l'évolution du nombre d'espèces d'écosystèmes terrestres.

Les chercheurs ont travaillé sur 2,38 millions de données, concernant 39.123 espèces, recueillies sur 18.659 sites par des centaines de scientifiques collaborant au projet Predicts (Projecting Responses of Ecological Diversity In Changing Terrestrial Systems). Ce patient dénombrement a conduit à une estimation de la biodiversité jusqu'à une unité de surface de 1 km2.

 

(...)

 

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une actualité de Jean-Luc Goudet,
publiée par futura-sciences.com et
relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

12 widgets GRATUITS de contenu, à insérer
en copier-coller, pour enrichir votre page

Savez-vous que les flux RSS sont
l'avenir de l'Internet informatif ?

 

 

 


.


.

 

 





Auteur : Jean-Luc Goudet; futura-sciences.com