Qu'est-ce-que l'empreinte écologique ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/12/2011 à 13h50 par Kannie.


QU'EST-CE-QUE L'EMPREINTE ÉCOLOGIQUE ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Qu'est-ce-que l'empreinte écologique ?

 

L'empreinte écologique mesure la consommation humaine de ressources naturelles. C'est un outil qui sert à mesurer la pression exercée par l'homme sur la nature, sachant que chaque personne a un impact sur l'environnement par sa façon de vivre.

Cet indicateur a été inventé au début des années 1990 par Mathis Wackernagel et William Rees, spécialistes en planification. L'empreinte écologique permet de contrôler si l'économie humaine, qui puise dans les ressources naturelles, respecte ou non la capacité de régénération de la planète.

La terre possède 11,3 milliards d'hectares de surfaces biologiquement productives, comprenant des terres et des surfaces d'eau. En prenant une population de 6 milliards d'hommes, il y a sur terre 1,8 hectares globaux disponibles par personne de terres et de mers biologiquement productives. Cette surface va diminuer au fur et à mesure que la population augmente. Quand l'empreinte par personne est supérieure à 1,8 hectares, on parle de déficit écologique.

Notre empreinte écologique moyenne dépasse actuellement les capacités de la Terre à se régénérer de 30%. Si notre demande continue sur la même croissance, d'ici le milieu des années 2030, nous aurions besoin de l'équivalent de 2 planètes pour maintenir notre style de vie. Les activités humaines consomment largement plus que la capacité de régénération de la planète.

Réduire l'empreinte écologique

Au niveau mondial, les mesures qui permettraient de diminuer l'empreinte écologique mondiale sont :

- la préservation de la biodiversité,

- la diminution de la population mondiale,

- la diminution de la consommation

- une meilleure gestion des ressources naturelles.

 


 

Quelques pistes pour essayer de réduire son empreinte environnementale à titre individuel :

  • Cuisiner plutôt que d'acheter des plats préparés
  • Utiliser moins d'eau dans la douche.
  • Manger moins de viande ou encore devenir végétarien
  • Manger des produits locaux et de saison
  • Privilégier les transports en commun, le covoiturage, la marche et le vélo pour se déplacer
  • Diminuer les voyages en avion, en particulier les longs trajets en avion pour des courts séjours
  • Réduire l'utilisation de la voiture, par exemple pour les petits trajets
  • Choisir une voiture qui consomme peu de carburant et bien l'entretenir
  • Utiliser des énergies renouvelables
  • Choisir un logement dont la taille corresponde au nombre d'occupants
  • Bien isoler son logement
  • Économiser l'eau et l'énergie
  • Refuser le gaspillage sous toutes ses formes
  • Consommer "durable" : éviter d'acheter des produits inutiles, jetables ou polluants.
  • S'intéresser à l'agriculture biologique, aux écolabels, aux produits de seconde main et aux produits fabriqués localement.

 

Un article publié par ecologie-interieure.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Ecologie Intérieure

Source : www.ecologie-interieure.com