Protocole d'accord sino-US sur le réchauffement climatique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/07/2009 à 16h32 par Alain THONONT.


PROTOCOLE D'ACCORD SINO-US SUR LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Protocole d'accord sino-US sur le réchauffement climatique

Les Etats-Unis et la Chine, les deux plus gros émetteurs de gaz à effet de serre au monde, ont signé mardi un mémorandum par lequel ils s'engagent à coopérer davantage dans les domaines du changement climatique, de l'énergie et de l'environnement, sans se fixer d'objectifs quantifiés.

Des responsables chinois et américains ont signé un protocole d'accord au département d'Etat, à Washington, à l'issue de deux journées d'entretiens économiques et stratégiques.

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a déclaré que ce protocole d'accord soulignait l'importance prise par le réchauffement climatique dans les relations américano-chinoises.

"Cela fixe à nos pays un cap, au moment où nous coopérons pour faire avancer les négociations internationales sur le climat et accélérons la transition vers une économie peu polluante", a ajouté Hillary Clinton à la cérémonie de signature du protocole d'accord.

Les représentants des deux pays ont discuté dans le détail des moyens de réduire les émissions de gaz à effet de serre, dans la perspective de la conférence des Nations unies sur le climat qui doit se tenir en décembre à Copenhague et fixer de nouveaux objectifs mondiaux pour tenter de freiner le réchauffement de la planète.

DIX DOMAINES DE COOPÉRATION

Le protocole d'accord américano-chinois, rendu public par le département d'Etat, ne fixe pas d'objectifs quantifiés mais réitère le soutien à un accord de coopération sur dix ans signé l'an dernier par l'administration Bush. Il met en place d'autre une instance de "dialogue" sur les changements climatiques, qui se réunira régulièrement.

"Il (le protocole d'accord) crée une structure de dialogue", a souligné le porte-parole du département d'Etat, Ian Kelly.

Le protocole d'accord répertorie dix domaines de coopération, dont l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables, une utilisation moins polluante de la houille, le développement des voitures électriques, la recherche et le développement.

Le secrétaire américain à l'Energie, Steven Chu, a salué les efforts de la Chine en matière d'environnement, ajoutant cependant que les deux pays se devaient d'aller plus loin.

"L'accord d'aujourd'hui (...) établit le cadre pour ce qui, j'espère, sera de nombreuses années de coopération", a-t-il dit.

Ce mois-ci, au cours d'une visite en Chine de Steven Chu et du secrétaire américain au Commerce Gary Locke, Pékin et Washington ont lancé un projet commun visant à mettre au point des bâtiments et des véhicules plus économes en énergie, et à étudier les possibilités de développement d'un charbon moins polluant.

Sue Pleming et Richard Cowan, version française Eric Faye