Incroyable mais vrai : Les papillons et les poules rendent hommage aux leurs qui vont partir (vidéo)

Projet Yasuni-ITT - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/04/2011 à 19h42 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Projet Yasuni-ITT

 

Titre original:
La responsable du projet Yasuni-ITT va tenter de convaincre la France

 

Ce projet qui prévoit la non-exploitation du pétrole équatorien contre une compensation financière cherche des contributeurs occidentaux...

La forêt amazonienne ou le pétrole.

Pour l'Equateur, le choix est fait: les 850 millions de barils potentiellement exploitables sous le parc naturel de Yasuni resteront là où ils sont pour préserver la biodiversité et le puits de carbone que représente le parc.

En échange, l'Equateur demande une compensation financière aux pays impliqués dans la lutte contre la déforestation, dont la France.

Ivonne Baki, chef de l'Équipe de négociation internationale pour Yasuni-ITT, est en visite à Paris du 18 au 20 avril et devrait rencontrer Serge Lepeltier, l'ambassadeur chargé des négociations sur le changement climatique.

La France «suit le projet avec attention».

Depuis la visite du président équatorien Rafael Correa en mai 2008, la France ne s'est pas engagée à participer financièrement à l'initiative Yasuni-ITT, du nom des trois forages d'exploration situé dans le parc Yasuni: Ishpingo-Tambococha-Tiputini.

Le fonds financier destiné à gérer les versements des pays donateurs a été créé en août dernier avec l'appui du Programme des Nations unies pour le développement, mais pour l'instant l'initiative a rencontré plus de soutiens et d'intentions de contribution que de réels engagements.

 

 

La France a rappelé, à l'occasion de la visite de Ivonne Baki, qu'elle «suivait le projet avec attention» et qu'elle «reconnaît l'originalité du projet Yasuni-ITT et salue la préoccupation de l'Équateur de préserver l'exceptionnelle diversité biologique du parc naturel Yasuni.»

L'Espagne, le Portugal, l'Allemagne et le gouvernement wallon en Belgique ont manifesté eux aussi leur intérêt pour le projet avec des promesses de contribution.

 

Un article publié par 20 Minutes

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : 20 Minutes

Source : www.20minutes.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par Senot Georges le 22/04/2011 à 13h28

Le gouvernement français prétend s'intéresser à ce projet.
Mais le gouvernement français se garde bien de faire savoir à combien se montera sa contribution financière.
Car ce projet exemplaire est non seulement utile pour l'Equateur mais aussi pour toute la planète.
Et prévoir un partage à 50/50 ( 50% pris en charge par l'Equateur et 50% par le reste du monde ) du montant que représenterai les bénéfices qui pourraient être obtenus si ces 900.000.000 environ de barils étaient exploités est tout à fait équitable.
Pourquoi ne pas supprimer la dette de l'Equateur vis à vis de la France. Ce serait un bon début.
Je rêve bien sûr .....