En 2021, il ne reste que 4% de mammifères sauvages, 36% d'humains et 60% de bétail alimentaire

Près de 40 ans après, Hanoï et Washington face au problème de la dioxine - Actus démasquées

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/09/2009 à 15h56 par Tanka.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Près de 40 ans après, Hanoï et Washington face au problème de la dioxine

 

Information recueillie par Tanka.

 

HANOI - Mai Khai cultive ses pommes de terre le long du mur qui isole l'ancienne base américaine de Danang, au centre du Vietnam. Le lieu est encore contaminé aux dioxines déversées pendant la guerre, mais le septuagénaire n'en a cure.

"Il n'y a pas de pollution ici", affirme-t-il. "Je suis encore en vie".

Les experts internationaux affirment que le risque de contamination par les légumes est limité. Mais les Vietnamiens vivant à proximité de l'ex-base aérienne sont exposés à un risque plus large de contamination, avertissent-ils.

Pendant la guerre du Vietnam, des dizaines de millions de litres d'Agent orange, défoliant très toxique contenant de la dioxine, ont été utilisés par les Américains pour détruire la forêt et les cultures utilisées par la guérilla communiste vietnamienne. Le produit était entre autres stocké à Danang.

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Tanka
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.