Premières images d'une tempête solaire autour de la Terre - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/08/2011 à 19h08 par Mich.


PREMIÈRES IMAGES D'UNE TEMPÊTE SOLAIRE AUTOUR DE LA TERRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Premières images d'une tempête solaire autour de la Terre

 

Depuis l'atmosphère du Soleil jusqu'à la Terre et au-delà, le voyage d'une tempête solaire a été filmé intégralement. De quoi améliorer nos capacités de prévision de ces événements violents.

Les bulletins de météorologie solaire sont encore aujourd'hui entachés d'importantes imprécisions. Il est en effet difficile de prévoir les tempêtes solaires –ces énormes éjections de gaz qui se produisent dans l'atmosphère externe du Soleil, la couronne- et le moment précis où ces vents solaires vont atteindre la Terre, provoquant des tempêtes magnétiques dans notre atmosphère, exposant à de fortes radiations les satellites et les explorateurs spatiaux. De nouveaux travaux présentés cette semaine devraient permettre d'améliorer considérablement cette météorologie solaire.

Des chercheurs de la mission STEREO de la Nasa ont annoncé la première observation complète d'une éjection de masse coronale, depuis le Soleil jusqu'à nous. L'équipe de Craig DeForest (Southwest Researcher Institute, Colorado, USA) a réussi à rendre visible, à partir des vidéos fournies par les deux satellites STEREO, le nuage de gaz expulsé de la couronne solaire. Trois ans de travail ont été nécessaires.

Lorsque se produit l'éjection de masse coronale, elle est très visible. Le satellite SOHO fournit régulièrement des images de ce qui ressemble à de gigantesques flammes s'échappant du Soleil :

 

 

Cependant, une fois passée l'orbite de Vénus, la tempête est déjà des milliards de fois moins lumineuse que la surface de la pleine Lune, et beaucoup moins lumineuse que la Voie lactée. Il est donc très difficile de distinguer son signal parmi tant d‘autres. D'où le long travail réalisé par DeForest et ses collègues pour obtenir ces vidéos montrant l'éjection de masse coronale engouffrant la Terre et poursuivant sa route. Leurs données permettent de définir la masse de l'éjection et de déterminer précisément l'arrivée de la tempête –ce qui devrait permettre de meilleures prévisions.

Position des deux satellites STEREO au moment de la tempête observée en 2008. La grosse bulle marron représente l'évolution de l'éjection de masse coronale. (NASA/Goddard Space Flight Center/Scientific Visualization Studio)

D'autant plus qu'une autre équipe de l'Université de Stanford (Canifornie, USA) publie dans la revue Science une nouvelle méthode de prévision des points noirs du Soleil. Ces taches sombres qui apparaissent à la surface du Soleil sont souvent le lieu d'éruption massive, source des éjections de masse coronale.

Stathis Llonidis et ses collègues ont utilisé une technique de sismologie stellaire pour étudier des ondes acoustiques qui se propagent au sein du Soleil, formant des boucles entre l'intérieur et la surface, et qui seraient au coeur de la formation de ces taches noires.

 

Un article de Cécile Dumas, publié par sciencesetavenir.fr

D'autres articles scientifiques passionnants sur sciencesetavenir.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Cécile Dumas

Source : www.sciencesetavenir.fr