Poutine invite Statoil à participer à de nouveaux projets dans l'Arctique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/04/2012 à 10h29 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Poutine invite Statoil à participer à de nouveaux projets dans l'Arctique

 

Le président élu de Russie, Vladimir Poutine, a invité vendredi la compagnie pétrolière norvégienne Statoil, un actionnaire du consortium Chtokman Development, à participer à d'autres projets conjoints dans l'Arctique, dont les ressources sont convoitées par de nombreuses majors.

« Je pense que nous sommes tout à fait capables de nous mettre d'accord sur un travail conjoint dans le Nord, où votre compagnie possède une grande expérience, des technologies développées, un haut niveau de compétences », a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec le PDG du groupe, Helge Lund, à Moscou.

« J'espère qu'au niveau des entreprises, au niveau des services compétents du gouvernement, on trouvera de tels projets et de telles décisions qui nous permettront d'aller de l'avant », a-t-il ajouté, cité par l'agence Interfax.

Statoil est déjà l'un des actionnaires du projet russe de Chtokman, un vaste gisement dans l'Arctique, au côté du russe Gazprom et du français Total.

M. Poutine a souligné que l'accord sur la délimitation des frontières maritimes entre la Russie et la Norvège en mer de Barents, conclu en 2010 entre Moscou et Oslo après 40 ans de différend, ouvrait de « nouvelles possibilités ».

« Les décisions qui ont été prises au niveau politique doivent bien sûr être mises en oeuvre au niveau commercial », a-t-il dit.

Cet accord a permis de lever un moratoire sur l'exploitation de gisements gaziers et pétroliers du plateau continental arctique sur un territoire litigieux de 176.000 kilomètres carrés.

Les réserves de l'Arctique russe sont convoitées par les majors pétrolières. En août 2011, le numéro un du pétrole russe, Rosneft, a conclu une alliance avec l'américain ExxonMobil, pour y exploiter une immense zone, après avoir vu une autre alliance, avec le britannique BP, échouer.

La Russie courtise les grands groupes étrangers pour l'aider à exploiter cette région, car elle a besoin de leurs investissements et de leur expérience sur ce type de gisements, plus difficiles à exploiter techniquement que les gisements traditionnels.
 

Un article de russie.net

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Source : www.russie.net

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr