Pourquoi les centres de vaccination restent vides? - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/11/2009 à 17h20 par Michel WALTER.


POURQUOI LES CENTRES DE VACCINATION RESTENT VIDES?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pourquoi les centres de vaccination restent vides?

Information transmise par Michel

Ouf! On n'est pas des boeufs!

Hier, comme prévu, la salle des expositions de Besançon, Micropolis, a été réquisitionnée pour vacciner la population contre le virus grippal H1N1. Le ministère de la santé avait dépêché quatre agents administratifs pour l'accueil du public, quatre agents infirmiers et enfin quatre médecins. A midi, on ne comptait pourtant que dix personnes vaccinées.

Des centres vides malgré le discours des autorités

Un peu plus loin, à Strasbourg, ils étaient 52 à s'être fait vaccinés en fin de journée. Et les exemples ne manquent, les scènes sont quasiment partout les mêmes : des centres de vaccination vides. La vaccination de la ministre de la santé ne change rien : les Français boudent les centres de vaccination. Depuis hier matin, les personnes dites prioritaires sont invitées à aller se faire vacciner contre la grippe A dans l'un des 1.060 centres ouverts dans le pays.

Il est d'ailleurs relativement amusant de remarquer le changement de ton des discours de la ministre. Celle-ci devait cet été calmer absolument une population en proie, sinon à la panique, tout au moins à une peur manifeste contre cette nouvelle grippe. Alors, elle relativise, essaie de calmer le jeu et insiste sur le caractère peu virulent de la grippe.

Désormais la Ministre n'hésite pas à rappeler que cette grippe A est mortelle, que le danger existe... Ainsi en est-il de la conférence de presse qu'elle a donnée mercredi. Elle doit écouler un stock de vaccin impressionnant, qui a couté une fortune, et que les français boudent. Désormais, c'est une campagne de publicité qui vient venter les mérites de la vaccination.

Les raisons du délaissement

Deux arguments permettent d'expliquer ce délaissement pour la vaccination. Il semble que les discours sur le caractère très peu virulent de la grippe aient porté ses fruits. Les français tout d'abord paniqués sont en fait assez indifférent aux conséquences de cette grippe qu'ils ne considèrent parfois pas plus dangereuse que la grippe saisonnière.

Deuxième raison : il s'agit de la polémique sur la dangerosité du vaccin qui a été lancée ces dernières semaines. Polémique amplifiée depuis deux jours et la découverte d'un syndrome de Guillain-Barré chez une personne vaccinée récemment.

prioritaire, liste, ministre, roselyne bachelot, risque, danger, vaccin,

Pour en savoir plus sur la vaccination de la honte