Pourquoi être végétarien c'est bon pour la planète ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/11/2010 à 13h32 par Mich.


POURQUOI ÊTRE VÉGÉTARIEN C'EST BON POUR LA PLANÈTE ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Pourquoi être végétarien c'est bon pour la planète ?

Notre surconsommation de viande (depuis 1950 la consommation de viande a quintuplé), de lait et d'oeufs a déséquilibré complètement l'équilibre planétaire. En effet, le secteur de l'élevage est un secteur très polluant et serait responsable à 80% de la déforestation amazonienne (au moins 100 espèces disparaissent chaque jour en raison de la déforestation).

Pourquoi ? Parce que l'élevage en batterie et l'engraissement des animaux de plein air requièrent de grandes quantités de nourriture, qui doivent être cultivées sur de grandes étendues de terre.

De plus, l'élevage et l'alimentation pour l'engraissement du bétail utilisent 78 % des terres agricoles mondiales. Avec un hectare de terrain consacré à la culture de fruits et légumes, on peut nourrir trente personnes, mais cinq personnes seulement si ce même hectare est utilisé pour produire des oeufs ou de la viande blanche, et beaucoup moins si l'on ne produit que de la viande rouge.

En d'autres termes, ce sont 40% des céréales cultivées dans le monde qui sont destinées à l'alimentation des animaux d'élevage. Cette nourriture permettrait de couvrir 14 fois la pénurie mondiale de nourriture.

Enfin, la surpêche et le chalutage sont également destructeurs pour les écosystèmes marins. Ce faisant, 90 % des grands poissons (thon, espadon, marlin, cabillaud, flétan, raie et limande) ont été surpêchés et sont par conséquent des espèces en voie de disparition.

Concernant l'eau : produire 1kg de boeuf nécessite 50 fois plus d'eau que produire 1kg de céréales. D'après les chiffres FAO (agence de l'ONU pour l'agriculture), une seule journée sans manger de produits animaux permet l'économie de 5000L d'eau (soit une centaine de douches).

L'eau devient une ressource de plus en plus rare dans de nombreux endroits du monde. Sa consommation trop importante par les humains endommage les rivières et les écosystèmes et mène à la salinité et la désertification.

Le régime végétarien éviterait toutes ces catastrophes et serait également une manière de lutter contre le réchauffement climatique. En effet, des animaux tels que la vache produisent 100 g/jour de méthane, qui est un gaz à effet de serre 26 fois supérieur au CO2.

Toujours selon un rapport de la FAO : l'élevage mondial émet plus de gaz à effet de serre que tous les transports (terre, air, mer) dans le monde.

Cela aiderait également à réduire la pollution des sols et des eaux. Jean Mayer, nutritionniste de l'université Harvard, estime que si la consommation de viande aux Etats-Unis diminuait de 10 %, l'agriculture américaine pourrait nourrir en grains et légumes près de 60 millions de personnes dans le monde !

Le saviez-vous ? En France, 50 millions de poussins mâles sont tués chaque année au broyeur (ou gazés) ; aux Etats-Unis, la plus grande usine de poules pondeuses en tue 30 millions par an.

Participes à l'émergence d'une nouvelle Humanité!

Deviens lanceur d'alertes

SOS-planete, le site géant qui déchire!





Auteur : Chloé Dhoye/Neoplanete, le site de l'environnement

Source : www.neo-planete.com