Quoi de neuf sous le Soleil ? Bientôt une nouvelle Terre ? - Le Futur est forcément entre nos mains

Pour une désexcellence des universités - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/04/2012 à 11h38 par Kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Pour une désexcellence des universités

 

Les universités vont mal. Les valeurs sur lesquelles se fondent leurs pratiques sont balayées par l'idéologie mercantile dominante.

Pensée critique, débats et pluralité des points de vue, quête de connaissances, mûrissement et partage des savoirs : autant de notions qui s'accordent mal avec les logiques de profit immédiat, d'hyper-compétition, d'utilitarisme et de défense des intérêts privés qui prévalent aujourd'hui.

Partout en Europe, les universités abandonnent leur rôle de service public. Par peur ou par calcul, leurs dirigeants adoptent une série de croyances développées dans les milieux économiques. Croyance selon laquelle la recherche et l'enseignement seraient au service de l'économie et non l'inverse.

La valeur d'un savoir tiendrait en sa capacité à engendrer des profits financiers immédiats. Les structures académiques pourraient être transformées en unités de production dont les performances se mesureraient sur base d'un calcul d'input et d'output.

Combinée au sous-financement et à une mise en concurrence sur le marché de l'éducation, l'adoption de ces croyances a entraîné une transformation profonde du monde académique. Celui-ci fonctionne désormais sur un modèle managérial, où l'on se préoccupe moins de questions scientifiques et pédagogiques que d'indicateurs de performance, de positionnement stratégique et d'image de marque.

Explicitement ou implicitement battues en brèche, les valeurs de service public sont remplacées par une idéologie de "l'Excellence", prônant rentabilité, compétitivité, adaptabilité et employabilité.

Les autorités universitaires comme le monde politique claironnent le bien-fondé de ces changements. La recherche serait redynamisée et utilement réorientée vers la production de résultats valorisables. Les enseignements seraient dégraissés, harmonisés et recentrés sur l'acquisition de compétences adaptées.

(...)

Le constat est partout le même : celui de la destruction organisée des activités de recherche et d'enseignement.
 

(...)

 

Pour lire la totalité de cet article fondamental, cliquer ICI

 

Un article de lalibre.be

 


Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 


Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Lalibre

Source : www.lalibre.be

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.