Pour faire de l'Alsace « une région sans OGM » - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/05/2011 à 15h06 par Jacques.


POUR FAIRE DE L'ALSACE « UNE RÉGION SANS OGM »

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 

Les anti-OGM veulent relancer le mouvement dans le Haut-Rhin.

Plusieurs des associations membres d'« Alsace sans OGM » ont manifesté vendredi, au cours d'une conférence de presse à Cernay, leur volonté d'intensifier leur réseau dans le Haut-Rhin. Leur calendrier était essentiellement dicté par la venue, vendredi prochain, de Christian Velot, l'un des ténors nationaux du débat.

Régis Absolu, d'Actions citoyennes pour une consommation écologique et solidaire (ACCES), estime que cette mobilisation se justifie largement par « les inquiétudes des consommateurs, dont des sondages montrent que 60 à 70 % d'entre eux, en Europe, sont contre les OGM ».

Frantz Baumann rappelle qu'à la Confédération paysanne, les OGM font l'objet, « dès le départ, d'un refus dans l'agriculture, comme dans l'agro-alimentaire », qui s'explique par l'inscription des adhérents dans « une agriculture durable et écologique ».

Même s'il reconnaît qu' « en Alsace, il n'y a pas encore de présence active d'OGM, pour des raisons d'image et de stratégie de vente », la confédération entend « que la région (en) reste indemne, comme c'est le cas dans le Pays de Bade et en Suisse ».

Gérard Hulf rappelle que l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV) demande que le seuil, à partir duquel la présence d'OGM dans un produit est mentionnée sur l'emballage, passe de 0,9 % à 0,1 %. Question de « traçabilité ».
Questionnaire aux charcutiers

Jean-Marie Notter (ACCES) indique que deux des « grands charcutiers d'Alsace », auxquels un questionnaire a été envoyé il y a un mois et demi, ont répondu. L'un pour dire que « certains éleveurs ne peuvent pas garantir l'absence d'OGM dans l'alimentation des animaux », dont la viande leur est livrée, mais que... « l'ensemble des épices rajoutées sont sans OGM ». L'autre, pour dire qu'il n'a pas de garantie de ses fournisseurs et que « personne ne pourra nous en donner ».

Pour Alsace Nature, Albert Gasser rappelle que son association avait été (et n'est plus) partie prenante, avec l'INRA Colmar, du comité de suivi des parcelles plantées en OGM pour la rechercher sur la maladie du court-noué de la vigne, mais qu'actuellement il y a un débat pour savoir s'il fallait reconduire cette participation. Il a estimé, en tout cas, qu' « il ne faut absolument pas qu'on aille au-delà de la recherche en laboratoire ».

Régis Absolu a encore énuméré les six points de la plate-forme sur laquelle les membres du réseau s'accordent : « Élimination systématique des OGM du processus de fabrication des aliments ; moratoire sur toutes les cultures en plein champ ; étiquetage permettant de savoir si les animaux ont été nourris en OGM, ou pas ; mise en place d'une veille citoyenne d'informations sur le sujet ; que la recherche, notamment agronomique serve les intérêts d'une agriculture durable ; diffusion d'outils comme le Guide des produits avec ou sans OGM en Alsace, récemment édité par Greenpeace. »

Le souhait des membres du réseau est maintenant d'obtenir de la collectivité régionale que cette « charte » soit adoptée et range l'Alsace parmi les « régions sans OGM », comme en ont déjà émis le voeu la Bretagne, les Pays de Loire et la Normandie.

CONFÉRENCE-DÉBAT. Christian Velot, responsable d'une équipe de recherche à l'Institut de génétique, auteur d' OGM, tout s'explique, sera vendredi 20 mai, à 20 h, salle Grassegert à Wittelsheim, pour une conférence-débat sur le thème : « Peut-on aujourd'hui produire, élever et consommer sans OGM ? »..

 

Un article de Luc Marck, publié par l'Alsace

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Luc Marck

Source : www.lalsace.fr