Pour en finir avec l'austérité, le capitalisme et toutes les oppressions - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/06/2013 à 18h03 par mich.


POUR EN FINIR AVEC L'AUSTÉRITÉ, LE CAPITALISME ET TOUTES LES OPPRESSIONS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pour en finir avec l'austérité, le capitalisme et toutes les oppressions

 

La crise actuelle du capitalisme a des conséquences politiques différentes selon les pays mais partout la logique de la classe dirigeante est la même : préserver les privilèges des plus riches en faisant payer les populations.

(...)

Contre le capitalisme

La misère et les inégalités sont les conséquences de la voracité de quelques privilégiés ! Les patrons et leurs laquais journalistes de marché nous répètent à longueur de journée que le problème est le « coût du travail », alors que le véritable problème c'est le coût du capital. - 40 milliards d'euros de dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC40 en 2012 - 165% d'augmentation de la part des dividendes dans le partage de la valeur ajoutée sur 20 ans

et seulement 20% d'augmentation du salaire réel sur la même période.

210 milliards d'euros de dividendes versés par les sociétés non financières en 2011

(Sources : Les Echos, INSEE)

(...)

 

 

Résister, contre-attaquer

Les gouvernements passent mais les problèmes s'amplifient. Le changement ne viendra pas « d'en haut » par une énième alternance. Il viendra de la capacité des millions de travailleur-ses, chômeur-ses, retraité-es et jeunes à se mobiliser pour renverser le rapport de force actuel qui profite aux capitalistes. Pour que nos luttes ne restent pas isolées, comme trop souvent, unifions nos revendications.

Sur le front du logement : beaucoup de mal-logé-es et de logements vides ! En France il y a plus de 3 millions de mal-logé-es et 2,4 millions de logements ou locaux vacants. Les loyers continuent sans cesse d'augmenter et contribuent à l'appauvrissement général.

Alternative libertaire revendique la réquisition de logements vides et le blocage des loyers.

(...)

 

 

S'entraider, lutter, autogérer

Partout dans le monde, les luttes se développent face à la tyrannie et au capitalisme. Les révolutions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ont réussi à chasser les dictateurs. Mais la route est encore longue jusqu'à l'avènement de sociétés débarrassées des inégalités et de l'oppression.

Lutter n'est pas suffisant pour changer les choses. Pour qu'un changement ait lieu, il faut que dans nos résistances, nos luttes, nous construisions les embryons d'un pouvoir réellement aux mains du peuple.

 

 

Cette perspective repose sur trois axes :

S'entraider : la solidarité est une arme

L'appauvrissement, l'exclusion et la résignation qui en résulte sont une aubaine pour les capitalistes qui peuvent continuer leurs politiques cyniques. C'est également sur fond d'isolement et d'abattement que prospèrent l'extrême droite et ses idées démagogiques.

Il y a donc urgence à reconstruire des solidarités de classe. L'objet premier de ces solidarités c'est l'accès aux besoins primaires : logement, nourriture, santé, électricité/gaz, etc.

Dans nos quartiers ne laissons plus faire les expulsions de locataires ou de squatteur-euses, ne laissons plus les gens à la rue, ne laissons pas faire les coupures d'électricité. Partout des actions directes et collectives de solidarité doivent être menées : réquisition de logements vides, réquisitions de nourriture dans les supermarchés,...

 

 

Lutter : convergence et auto-organisation

La résistance à l'offensive capitaliste passe par la solidarité mais aussi par la lutte : tant que le camp des travailleurs et des travailleuses apparaîtra désarmé face aux patrons, ceux-ci continueront à faire ce qu'ils veulent et à nous faire subir la loi du plus riche. Il faut donc que nous nous organisions pour résister et contre-attaquer.

Pour cela il faut renforcer, démocratiser et développer les outils de luttes : syndicats, collectifs, comités de quartiers. Pour que nos luttes ne soient pas dénaturées, il faut défendre l'auto-organisation de celles-ci : les assemblées générales, les coordinations sont autant d'outils qui le permettent.

 

 

Autogérer : tout le pouvoir au peuple !

Notre objectif ne doit pas être seulement d'empêcher les licenciements et de stopper les mesures d'austérité : il faut qu'à travers nos luttes nous semions les graines d'une véritable transformation de la société. Cela passe par la reprise en main des entreprises par les travailleurs-euses et la mise en autogestion des outils de production.

Cela passe également par l'autogestion de nos lieux de vie, d'étude. Partout il nous faut reprendre le contrôle de l'économie, de nos quartiers, en construisant des contre-pouvoirs démocratiques (comités, collectifs, assemblées générales, etc.), contrôlés par le plus grand nombre et au service de toutes et tous.

Ce sont ces contre-pouvoirs qui jetteront les bases d'un pouvoir populaire et la perspective d'une nouvelle société qui soit réellement démocratique et égalitaire.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Makhno, publié par alternativelibertaire.org et relayé par SOS-planete

 

 

Notre association défend la Vie et toutes ses espèces, dont l'Homme. Elle est politique, dans le sens du mot grec "politeia" et non du mot grec "politike". En réalité, mis à part les ermites, nous sommes tous des zommes politiques ;o) Pour en savoir plus

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Anonymous : avec Monsanto, les hackeurs prennent la situation à coeur ;o) (video)

Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

  Hier, 7533 visiteurs !!!

 





Auteur : Makhno

Source : www.bellaciao.org