Polémique autour de l'étiquetage nutritionnel : le PDG de l'Inserm claque la porte - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/08/2016 à 05h47 par Exo007.


POLÉMIQUE AUTOUR DE L'ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL : LE PDG DE L'INSERM CLAQUE LA PORTE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Polémique autour de l'étiquetage nutritionnel : le PDG de l'Inserm claque la porte

 

Plusieurs chercheurs auraient quitté le comité scientifique de l'étude sur l'étiquetage nutritionnel des produits en raison de la présence de membres ayant des liens avec l'industrie agro-alimentaire.

 

Le PDG de l'Inserm, Yves Lévy, a annoncé à l'AFP avoir démissionné du comité de pilotage de l'étude sur l'étiquetage nutritionnel des produits, diligentée par le gouvernement pour mieux informer le consommateur, confirmant une information du Monde.

Le scientifique n'a pas souhaité commenter sa décision. Selon le journal daté de mardi 11 juillet 2016, le fait que les "réserves et critiques" du responsable sur "la rigueur méthodologique de l'étude" n'aient pas été prises en compte par le comité de pilotage sont à l'origine de cette démission.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

 

Une actualité de Sciences et Avenir avec AFP,
publiée par sciencesetavenir.fr
et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

Sur le même sujet :

Logos nutritionnels : des tests grandeurs nature

Information nutritionnelle : le code 5 couleurs bientôt adopté ?

L'étiquetage nutritionnel révèle quelques surprises

Étiquetage alimentaire: tout ce qu'il faut savoir

 

12 widgets GRATUITS
de contenu, à insérer en copier-coller,
pour enrichir votre page

 

 

Singulier bracelet de survie et
de contact, offert à tout adhérent de
l'Association, avec SIFFLET d'URGENCE !
Un cadeau original utile pour la planète

Savez-vous que les flux RSS sont
l'avenir de l'Internet informatif ?

 

 


.


.


.

 

 


.

 

 





Auteur : Sciences et Avenir avec AFP; sciencesetavenir.fr