Pôle Nord : remorquage d'icebergs et centrales nucléaires flottantes (1/2) - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/10/2010 à 21h41 par Jacques.


PÔLE NORD : REMORQUAGE D'ICEBERGS ET CENTRALES NUCLÉAIRES FLOTTANTES (1/2)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Remorquage d'un petit iceberg en mer du Labrador. Ce type d'opération est courant au large de Terre-Neuve, sur ‘Iceberg Alley'. Le but : dévier les icebergs de leurs trajectoires, pour éviter que l'une des plateformes pétrolières des Grands Bancs ne connaisse le même sort que le Titanic. [DR]

Peu après le début de la marée noire dans le golfe du Mexique, je racontais ici pourquoi l'industrie pétrolière est vouée à mettre cap vers le pôle Nord, avec toute ce que cette stratégie contrainte véhicule de dangers et aussi, peut-être, de fables.

L'éditorial publié aujourd'hui par le New York Times abonde dans le même sens. Il appelle au maintien du moratoire sur la prospection offshore imposé par le président des Etats-Unis après l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon.

« A mesure que les plateformes de forage vont devenir plus grosses et plus isolées, les risques vont croître », prévient le quotidien.

Ce raisonnement est poussé jusqu'au bout (jusqu'à l'outrance, diront certains) par Greenpeace.

L'ONG écologiste appelle désormais à arrêter purement et simplement tous les forages. « Allons au-delà du pétrole », tel est le slogan de sa nouvelle campagne.

Début septembre, Greenpeace a tenté en vain d'interrompre un forage au large du Groenland. Motif, selon le directeur de Greenpeace Grande-Bretagne : « Cette industrie a perdu toute notion de la réalité ».

L'ONG a mis en ligne une vidéo qui évoque le travail de titans des marins chargés de protéger les plateformes pétrolières situées au beau milieu de « Iceberg Alley », sur les Grands Bancs de Terre-Neuve.

Au programme : dévier les icebergs en les remorquant, et arroser les growlers pour les faire fondre ! (Un business dont a même su profiter une marque de vodka canadienne, Iceberg Vodka, distillée à partir de l'eau « immaculée » de ces glaces flottantes fondues artificiellement.)

Pour lire la vidéo, cliquez sur "source de l'actualité"

Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.





Auteur : Rédaction petrole.blog.lemonde

Source : petrole.blog.lemonde.fr