Plus d'écologie pour plus d'économies - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/03/2010 à 18h28 par Tanka.


PLUS D'ÉCOLOGIE POUR PLUS D'ÉCONOMIES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Plus d'écologie pour plus d'économies

L'écologie rentre petit à petit dans le quotidien des Français. Pour autant, les motivations sont plus d'ordre économique qu'idéologique.

Si les Français sont de plus en plus écolos, ce serait en réalité plus pour des raisons économiques qu'idéologiques, selon le baromètre de Quotatis, site spécialisé dans les devis en ligne de travaux.

La progression des projets liés aux énergies renouvelables est spectaculaire : + 300 % de devis en plus pour le chauffage solaire et l'installation de panneaux photovoltaïque, + 230 % pour les chaudières et le chauffage à bois, + 220 % pour l'isolation thermique et + 81 % pour les pompes à chaleur ! « Ces croissances s'expliquent par le choix des Français, en temps de crise, de privilégier des travaux permettant de réaliser des économies sur leur facture énergétique à court terme, tout en valorisant, à moyen terme, leur bien immobilier. Le passage à l'acte est facilité par les aides de l'Etat (éco-prêt à taux zéro jusqu'à 30 000 €) et les crédits d'impôts liés aux énergies renouvelables », analyse Quotatis. Il faut dire que certaines opérations écologiques sont pécuniairement intéressantes.

Ainsi, la pose de panneaux solaires permet une économie importante de chauffage et peut même rapporter de l'argent si la surproduction est revendue à un opérateur (comptez 0,60 €/kWh).

En 2009, les investissements des Français se sont davantage portés sur des projets aidés « économiquement mesurables ». Mais si les projets écolos ont la cote, ceux dits « classiques » sont en difficulté. « Le budget des ménages dédié à la rénovation, l'amélioration ou la décoration de l'habitat n'étant pas extensible, surtout en période de crise, les projets hors rénovation énergétique (par exemple, la décoration, les petits travaux de maçonnerie, la construction et l'extension ou encore les fournitures et poses aux sol, murs et plafond) subissent une baisse de volume de 20 à 40 % par rapport à 2008 », constate Quotatis.

Par Nathalie Giusti - Source : challenges.fr

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire