Plongez dans la nuit la plus noire - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/10/2010 à 22h24 par Jacques.


PLONGEZ DANS LA NUIT LA PLUS NOIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Stéphane Guisard a réalisé une photo étonnante montrant un ciel aussi sombre que possible, un cliché à la recette délicate.

Les ingrédients du ciel noir

Pour obtenir un ciel aussi sombre que possible, Stéphane Guisard, ingénieur en optique au Very Large Telescope, a cherché à s'affranchir au mieux de lumières naturelles et artificielles.

Ce passionné de photo a donc opéré par une nuit de Nouvelle Lune, sous un ciel vierge de toute pollution lumineuse - celui du VLT, l'un des plus grands sites astro du monde ! Il a également choisi le milieu de nuit, lorsque la lumière zodiacale est le moins perceptible possible.

Par ailleurs, la date et le lieu (proche du VLT, visible ci-dessous, sur la ligne d'horizon en bas à droite) ont été déterminés afin d'avoir le pôle galactique exactement à la verticale.

Ainsi, la Voie lactée apparaît faiblement sur tout l'horizon, comme le montre la version panoramique légendée, ou encore la même image vue en animation 360°.

Un ciel proche de la perfection

La qualité du ciel est étonnante : la nébuleuse de la Carène est bien visible, alors qu'elle est juste posée sur l'horizon. C'est la petite tache rouge, à gauche de deux Nuages de Magellan.

Dans ces conditions, le mythique gegenschein ("lueur opposée" en allemand) est bien visible. Cette lueur diffuse est semblable à la lumière zodiacale, mais elle se situe dans la direction opposée au Soleil.

Il s'agit des poussières laissées par les comètes, diffusant la lumière de notre étoile. Elles apparaissent plus lumineuses dans cette direction en raison de l'angle de réflexion plus favorable.

Plus exceptionnel encore : bien que l'on soit en milieu de nuit, la lumière zodiacale demeure présente de part et d'autre du gegenschein !

Une lueur terrestre

Notez enfin la lueur au-dessus de l'horizon. C'est un phénomène d'airglow, c'est-à-dire la luminescence naturelle de notre atmosphère - lire à ce sujet notre article « Lueur mystérieuse au Pic du Midi », dans le numéro de novembre de Ciel & Espace.

Un phénomène qui varie en fonction des conditions atmosphériques et de l'activité solaire, en réveil actuellement.

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.

Devenez lanceur d'alertes





Auteur : Rédaction Ciel et espace

Source : www.cieletespace.fr