Nous ne sommes, en définitive, que de la poussière d'étoiles et cela devrait nous remettre en place

Planter des arbres pour favoriser l'emploi et la biodiversité - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/09/2011 à 12h03 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Planter des arbres pour favoriser l'emploi et la biodiversité

 


« Sans solidarité, performances ni durables ni honorables », écrivait François Proust.

Les écologistes et politiciens présents à la réunion qui s'est tenue la semaine dernière à Bonn (Allemagne) ont tenu à faire leur cette citation extraite de Maximes à l'usage des dirigés et de leurs dirigeants, lançant une nouvelle initiative commune destinée à replanter 150 millions d'hectares de forêts déboisées d'ici 2020.

« Je suis ravi d'annoncer que ce nouveau Conseil conduira à attirer l'attention et à augmenter les actions réalisées afin de renforcer nos forêts, nos économies et notre climat.

Je suis impatient de fournir avec les dirigeants du monde un effort conjugué qui enverra le signal fort que la restauration des terres et des forêts doit être poursuivie dans le monde », a déclaré Göran Persson, ancien Premier Ministre suédois et futur dirigeant du Conseil de restauration.

Baptisé « The Bonn Challenge » (littéralement « le Défi de Bonn »), l'initiative doit également aboutir à « l'amélioration de la sécurité alimentaire, l'accroissement de la biodiversité, la protection de notre climat, et la création d'emplois ».

« Ce nouvel objectif est une grande opportunité de prendre des mesures qui permettront d'améliorer la résistance des populations et de la nature », a commenté dans un communiqué le président intérimaire de l'IRG (Institut de recherche et de débat pour la gouvernance) Manish Bapna.

Selon le World Resources Institute (WRI), The Bonn Challenge faciliterait également la concrétisation des objectifs de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), laquelle prévoit de restaurer au moins 15% des écosystèmes dégradés à l'horizon 2020.

Il participerait en outre au programme REDD + de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) issues du déboisement et la dégradation des forêts.

Ce dispositif paraît néanmoins trop faible face à l'étendue des dégâts. Selon une étude menée conjointement par le WRI, l'Université du Dakota du Sud (Etats-Unis) et l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), The Bonn Challenge représenterait ainsi 7% seulement de la surface totale méritant une reforestation, étant entendu que deux milliards d'hectares de forêts sont considérées comme au moins dégradés.

Il serait donc souhaitable que d'autres initiatives viennent se joindre à celle-ci pour permettre aux surfaces boisées de regagner davantage de terrain perdu. Sachant que la déforestation est repartie de plus belle en Amazonie, il faudrait faire vite...

 

Un article de Allison Fourrier, publié par Ze Green Web

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Allison Fourrier

Source : www.zegreenweb.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.