Plaidoyer pour sauver la terre : Une conscience universelle vers le bien commun - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/08/2014 à 00h08 par Fred.


PLAIDOYER POUR SAUVER LA TERRE : UNE CONSCIENCE UNIVERSELLE VERS LE BIEN COMMUN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Plaidoyer pour sauver la terre : Une conscience universelle vers le bien commun

 

Il est connu que nous consommons plus que ce que la Terre peut produire en une année.

Depuis quelque temps, il y a comme une conspiration du silence de la part des pays industrialisés et émergents pour ne pas parler des dégâts actuels et imminents des changements climatiques.

Pendant ce temps-là, le climat devient erratique. La biodiversité rétrécit. Aveuglée par un «humanisme» contre-productif, source d'irrespect écologique et d'un infini gaspillage, l'humanité vit à crédit et consomme annuellement une planète et demie, soit nettement plus que ce que la Terre est en capacité de lui offrir.

(...)

 

 

De tout temps, l'homme a été avide d'énergie pour satisfaire son égoïsme! De la maîtrise du feu au paléolithique à la débâcle du nucléaire à Fukushima, le rapport de l'homme à l'énergie fut toujours placé sous le signe de la domination, économique, sociale ou politique. «L'homme maître de la nature», disait Descartes.

(...)

La mort des abeilles : l'homme-abeille n'est pas la solution !

(...)

 

 

La Terre n'en peut plus

(...)

 

La fin de la planète en 2100 ?

(...)

 

 

La géo-ingénierie sauvera-t-elle le monde ?

(...)

Nous ne devons pas oublier que la nature a mis plus de deux cent millions d'années à thésauriser les hydrocarbures et que l'homme dans son délire et son ivresse de puissance en l'espace d'à peine deux siècles, pense qu'il peut impunément perturber les équilibres physiques qui ont mis des centaines de millions d'années à amener cette stabilité climatique d'avant le règne de l'anthropocène.

Il est urgent d'arrêter cette course vers l'abîme. Les pays riches pensent qu'ils ont la parade. Cruelle erreur! Nous sommes tous sur le même bateau ivre. Ils couleront avec les damnés de la Terre. La Terre n'accorde plus de sursis. Nous sommes avertis à moins de faire émerger une conscience universelle vers le bien commun.

Amen !

 

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article du Professeur Chems Eddine Chitour, publié par mondialisation.ca et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle gratuite

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer au financement participatif

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Professeur Chems Eddine Chitour

Source : www.mondialisation.ca