Pierre Rabhi prône l'insurrection de conscience - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/01/2011 à 14h38 par Mich.


PIERRE RABHI PRÔNE L'INSURRECTION DE CONSCIENCE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Pierre Rabhi prône l'insurrection de conscience

Des centaines de personnes sont déjà inscrites à vos conférences. Quel message allez-vous passer au Vigan ?

Cela fait longtemps que j'ai anticipé sur les événements que nous vivons aujourd'hui. Nous sommes en train d'assister à un délitement en terme social, écologique et humain.

Je ne me cantonne pas à être un théoricien de plus, puisque j'agis sur le terrain, j'inscris ma conviction dans un engagement avec ma famille en Cévennes, où nous exploitons une ferme en tant que pionniers dans une démarche agricole et écologiste.

Vous avez évoqué, bien avant d'autres, la nécessité d'une décroissance. Pensez-vous que cette idée peut être appliquée dans une voie économique ? Nous avons une planète. On la croit gigantesque alors qu'elle est toute petite. Certaines de ses ressources ne sont pas renouvelables.

Un cinquième de la population se gave et dans le reste de la population, environ un milliard d'individus n'ont même pas accès à une nourriture régulière. Nous consommons bien au-dessus de nos moyens et de nos nécessités.

Nous avons ouvert un espace qui est celui du superflu, c'est-à-dire ce qui n'est pas indispensable à la vie. L'humanité fait montre d'une stupidité inouïe : on a donné à l'argent la pleine puissance sur la vie. Il faut faire du chiffre, du PIB, c'est à cause de cette démarche que les ressources s'épuisent. C'est ça, la croissance économique.

Il ne faut pas revenir en arrière, bien entendu. Je ne dis pas qu'il faut se passer de ce que nous avons inventé, mais tout ceci doit être mis au service de l'être humain et dans le respect de la nature. Pas au service du luxe, de l'argent. La décroissance, c'est revenir à cet équilibre.

Les Cévennes sont-elles un terroir favorable à ce que vous appelez une 'insurrection de conscience' ? L'insurrection de conscience, cela veut dire que nous sommes interpellés personnellement par ce que nous faisons.

Je suis responsable, j'ai mon libre arbitre et je ne peux me cacher derrière un parti ou autre pour dire 'je n'y suis pour rien'. Alors les Cévennes, bien sûr, peuvent être un lieu dans lequel on peut mettre en route un nouveau paradigme basé sur la relocalisation de l'économique.

Les Cévenols ont su subvenir à leurs besoins par les moyens les plus simples, en retenant la terre, créant des systèmes d'irrigation. C'est un exemple absolument génial. Les Cévennes se prêtent très bien à la mise en oeuvre d'une alternative de relocalisation de l'économie.

Participes à l'émergence d'une nouvelle Humanité!

Deviens vite lanceur d'alerte

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : Propos recueillis par Thierry MONTANER/Midi Libre

Source : www.midilibre.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Pierre Rabhi