Pierre Lévy : « Les dirigeants européens ne supportent plus la démocratie » - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/04/2013 à 21h37 par Jacky.


PIERRE LÉVY : « LES DIRIGEANTS EUROPÉENS NE SUPPORTENT PLUS LA DÉMOCRATIE »

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pierre Lévy : « Les dirigeants européens ne supportent plus la démocratie »

 

Que nous réserve l'Union européenne ? Ancien syndicaliste dans une grande entreprise, aujourd'hui journaliste, Pierre Lévy a notamment tenté de répondre à cette question à travers son dernier livre, L'Insurrection, aux éditions AEBRN.(...)

Il nous renvoie à une inquiétante actualité et soulève une question: faut-il rester dans l'Union européenne ? Le sujet est tabou.

Votre roman nous plonge en 2022, et dès les premières lignes, ce futur proche nous apparait à la fois absurde et effrayant. Plus effrayant encore, on comprend rapidement que cet univers n'est pas le pur fruit de votre imagination, mais s'appuie sur des éléments d'aujourd'hui, bien réels...

C'est l'esprit du livre. Bien que ce soit un livre très politique, je préférais une forme inhabituelle à l'essai. J'ai voulu rire de choses qui ne sont pourtant pas drôles du tout, en poussant jusqu'à l'absurde et jusqu'à l'extrême des logiques actuelles. L'idée était de comprendre ce qui se passe aujourd'hui dans les domaines économique, politique, social ou géopolitique, et d'aller jusqu'au bout. En espérant que cela fasse réfléchir.

La grande crainte finalement, c'est que la réalité rattrape la fiction. À Chypre par exemple, la BCE et le FMI avaient prévu de puiser directement dans les épargnes des citoyens, y compris les plus modestes. Ils ont finalement été contraints de revoir un peu leurs plans. Mais c'était quand même quelque chose qu'on pouvait difficilement imaginer il y a quelques mois seulement. Ça prouve que tout peut aller très vite.

Votre ouvrage balaie effectivement de nombreux thèmes. Sur le plan socio-économique, l'avenir est peu réjouissant. Vous imaginez par exemple un marché du travail totalement dérégulé avec des situations parfois absurdes. Là aussi, ce sont les dynamiques actuelles qui vous inspirent ?

On a parfois du mal à faire la distinction entre la fiction et la réalité. Chaque jour, les ultralibéraux nous expliquent qu'avoir un emploi est un privilège. Ça doit même se mériter. Dans le langage courant, on parle d'ailleurs de « décrocher » un emploi. Comme si nous étions dans un manège et que les plus méritants se battaient pour décrocher la queue du Mickey. (...)

Les fonctionnaires ne sont pas épargnés...

Tout à fait. Aujourd'hui, ils sont la cible privilégiée de nos économistes de référence. C'est bien connu, les fonctionnaires sont payés à ne rien faire ! J'imagine donc une sorte de jeu à la Koh-Lanta où des caméras seraient disséminées un peu partout dans la fonction publique.(...) Et en France ou en Belgique, le risque d'aller dans cette direction-là ne relève malheureusement pas de l'imagination.

On comprend qu'en 2022, le néolibéralisme est roi. Vous imaginez d'ailleurs la privatisation d'institutions qui avaient résisté jusqu'ici.

Oui, c'est le cas de la Justice par exemple. Dans le livre, les tribunaux sont soumis directement à des critères de productivité et de compétitivité. Et pour les « clients », ceux qui auront le plus d'argent pourront choisir les tribunaux les plus indulgents.

Vous explorez largement le domaine socio-économique.(...)Un secteur particulièrement en crise en ce moment ! Qu'est-ce qui explique cette débâcle selon vous ?

l'on avait promis que la création d'un géant européen nous aiderait à « faire face aux pays émergents ». Pour créer ce géant, Arcelor, on a fait disparaitre les entreprises nationales. Certaines étaient d'ailleurs des entreprises publiques. Ensuite, on a vu ce qu'on a vu ! Le « géant européen » a été racheté par le groupe indien. Mittal promettait de sauvegarder le secteur, mais aujourd'hui, il attaque avec une brutalité rare non seulement les travailleurs, l'industrie, mais également des régions entières. Les résistances doivent se développer pour mettre un frein à cette catastrophe industrielle.

Il y a pourtant des personnages de votre livre qui n'auraient pas boudé cette catastrophe industrielle. Je pense à une certaine tendance écologiste que vous égratignez au passage.(...)

Vous rejoignez donc ce que Jean Bricmont écrit dans la postface, à savoir qu'une large part de « la gauche » a, ces dernières années, abandonné la lutte contre le capitalisme pour enfourcher d'autres chevaux de bataille...

(...) De nombreuses personnes qui se réclament de la gauche mènent aujourd'hui des combats qui non seulement ne contrarient pas le capitalisme, mais qui en plus le confortent. Ça vaut pour l'écologie, mais aussi au niveau géopolitique avec ces dirigeants de « gauche » qui justifient des interventions militaires otanesques ou européennes.

Ce type d'ingérences n'a d'ailleurs pas disparu en 2022...

Effectivement, je cible aussi ce Nouvel Ordre Mondial tel qu'il a été pensé par les dirigeants occidentaux.(...) Lorsqu'il s'agit de prendre des décisions politiques importantes, tout doit s'« harmoniser » au niveau mondial.

Cette « harmonisation » des grandes décisions politiques s'applique de plus en plus au niveau européen. C'est ce qui vous a inspiré ?

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de blogapares.com, relayé par SOS-planete

 

Notre association défend la Vie et toutes ses espèces, dont l'Homme. Elle est politique, dans le sens du mot grec "politeia" et non du mot grec "politike". En réalité, mis à part les ermites, nous sommes tous des zommes politiques ;o) Pour en savoir plus

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete, site édité par Terre sacrée (association à but non lucratif) qui, en 2013, compte seulement 31 membres. Si vous pensez que nos efforts en valent la peine, merci donc d'adhérer ou de renouveler votre adhésion. Si quelques uns nous aident, le véhicule continuera à avancer, sinon il s'arrêtera en chemin ! Logique, non ?

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Rédaction blogapares.com

Source : www.blogapares.com