Phoques absents, chasse menacée - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/03/2010 à 23h50 par Phil.


PHOQUES ABSENTS, CHASSE MENACÉE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Phoques absents, chasse menacée

L'absence de banquise dans le golfe du Saint-Laurent rend la chasse au phoque incertaine. Habituellement, en cette période de l'année, la surface du golfe est gelée, mais la banquise est aujourd'hui inexistante.

« Ça fait 30 ans que je suis sur les bateaux en navigation hivernale, depuis 89, puis c'est le premier hiver qu'on voit ça », souligne Bernard Langford, capitaine du traversier CTMA, qui fait la navette des Îles-de-la-Madeleine à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le troupeau de phoques, évalué à près de 7 millions de bêtes, demeure introuvable. Les chasseurs qui se rassemblent habituellement à Cap-aux-Meules brillent par leur absence.

Il y aurait normalement un engouement au niveau de la chasse au phoque. Tous les bateaux seraient prêts. Ce sont tous des bateaux qui vont à la chasse au phoque. Il n'y a personne qui est en préparation aujourd'hui.

Denis Longuépée, président de l'Association des chasseurs de phoques des Îles-de-la-Madeleine, craint le pire.

« C'est sûr que cette année la chasse ne ressemblera pas aux chasses des années passées », dit-il.

Il n'y aura probablement pas de chasse au phoque.

C'est un dur coup pour les 900 chasseurs des Îles-de-la-Madeleine.

« Au niveau de la chasse au phoque, on dit que ça rapporte de 25 % à 30 % d'un salaire de pêcheur. Donc, cette année, c'est de 25 % à 30 % de moins que l'année passée », précise Denis Longuépée.

Pertes importantes en tourisme

Les chasseurs ne sont pas les seules victimes de l'absence de phoque.

Il y a quelques semaines, la lucrative saison d'observation des blanchons a été annulée. L'hôtel Château Madelinot, qui serait normalement rempli à pleine capacité en ce moment, est toujours fermé.

« Ça a des effets sur la restauration, sur les boutiques. On parle d'à peu près un demi-million de dollars de retombées qu'on a perdus avec l'annulation de la saison des phoques », souligne Sébastien Cummings, président de l'Association touristique régionale des Îles-de-la-Madeleine.

L'industrie touristique est déjà durement touchée. Mardi, les chasseurs et des scientifiques de Pêches et Océans Canada se réunissent pour déterminer du sort de la chasse.

Source : Radio-Canada.ca

Information sélectionnée par Phil', qui voit là un court moment de répit octroyé par le réchauffement climatique à nos amis polaires.

Ce serait peut-être le moment d'en profiter pour porter un coup de grâce à l'industrie du phoque.

Industrie du phoque, industrie du vivant.

Quelle antinomie, quelle hérésie, quelle monstruosité.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire