Pétition : aidons les gens, pas les baleiniers - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/12/2011 à 18h37 par Fred.


PÉTITION : AIDONS LES GENS, PAS LES BALEINIERS

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pétition : aidons les gens, pas les baleiniers

 
Titre initial : Aide post-tsunami: aidons les gens, pas les baleiniers
 

La flotte baleinière japonaise vogue en ce moment vers l'Antarctique pour chasser des milliers de baleines majestueuses, escortée par une force de sécurité qui coûte 30 millions de dollars -- une somme prélevée sur les fonds d'aide aux sinistrés du tsunami!

Les défenseurs des baleines avaient réussi à bloquer la chasse à la baleine au Japon, et c'est précisément pour cette raison que le gouvernement japonais a décidé de détourner l'argent du fonds d'aide aux sinistrés pour empêcher cette fois les activistes de déranger les bateaux lorsqu'ils commettent ce massacre brutal.

Si nous parvenons à stopper cette flotte d'escorte des baleiniers et à obtenir que l'argent soit reversé aux populations japonaises qui dépérissent sans espoir dans les zones les plus radioactives, nous pourrions mettre fin à la chasse à la baleine pour de bon.

Le Premier ministre japonais Noda fait déjà l'objet d'une énorme pression pour avoir scandaleusement échoué à plusieurs reprises dans l'indemnisation des victimes de la catastrophe nucléaire.

Un immense tollé mondial peut soulever l'indignation au Japon et à l'étranger et obliger Noda à utiliser les précieux fonds d'aide pour sauver les Japonais au lieu de tuer les baleines.

Signez la pétition à droite et envoyez-la à tout le monde.

 

Un article publié par avaaz.org

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.avaaz.org