Pesticides: Le triomphe sournois des empoisonneurs. - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/02/2011 à 19h49 par Jacques.


PESTICIDES: LE TRIOMPHE SOURNOIS DES EMPOISONNEURS.

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Qui ne s'est pas énervé en traversant les nuages de pesticides généreusement pulvérisés sur les cultures du printemps à la récolte, soit pendant quatre mois ! Oui, nous répondent les tenants de l'agriculture intensive, mais si on ne traite pas, on n'a pas de récolte correcte... Sauf que l'agriculture biologique prouve chaque jour le contraire.

Oui nous diront les Fnsea-boys mais le bio, c'est marginal, ce n'est pas ça qui va nourrir les foules affamées. Laissez-nous traiter « raisonnablement ». D'ailleurs faites confiance à la Commission européenne qui contrôle l'affaire et au « Grenelle de l'environnement » de ce cher Borloo.

Mouais... Il existe dans la Directive européenne sur les pesticides ( la 91/414 ) un article, le 8.4, dont les dispositions permettent d'obtenir une « dérogation de 120 jours » donnant la possibilité à un Etat membre d'utiliser des pesticides interdits « en cas de danger imprévisible » pendant presque une saison culturale complète. Autrement dit, il suffit de demander une dérogation pour l'obtenir et contourner ainsi toute interdiction!

C'est ainsi que les gougnafiers de l'agriculture chimico-industrielle continuent à bombarder nos campagnes de tonnes de matières fort sympathiques! Dans la vaste majorité des cas, ce sont des pesticides de synthèse avec un profil environnemental et sanitaire dangereux qui ont reçu une dérogation.

C'est le cas des fumigants dangereux comme le Dichloropropene et le Metam-sodium ou d'anciens organochlorés comme l'endosulfan ou des neurotoxiques comme le dichlorvos et le chlorpyrifos ou les tristement célèbres Imidaclopride, Thiamethoxam et Glyphosate.

Rassurez-vous braves clampins! L'article 8.4 de la directive 91/414 restreint l'autorisation de dérogation à des cas de « danger imprévisible qui ne peut être maîtrisé par d'autres moyens ». Ben voyons! Ci-dessous quelques exemples du dévoiement de cet article :

Accorder des dérogations pour « danger imprévisible » à des fumigants du sol est, selon l'ONG Générations Futures, un détournement de cette dérogation. En effet, ces produits sont liés à des rotations courtes, souvent des monocultures dont les ravageurs spécifiques sont parfaitement connus.

Ce type de dérogation permet juste de continuer ces mauvaises pratiques agronomiques sans rotation alors qu'une alternative existe : mettre en place une rotation des cultures.

L'octroi de dérogations pour « danger imprévisible » à des néonicotinoïdes tient à leur facilité d'utilisation (enrobage de semences) et à leur persistance.

La pertinence d'une dérogation pour « danger imprévisible qui ne peut être maîtrisé par d'autres moyens » dans ce cas est difficile à accepter car il existe une foule d'insecticides disponibles et également de nombreuses techniques utilisées en contrôle biologique.

Exemple final : la dérogation pour le glyphosate. Les alternatives (herbicides et désherbage mécanique) sont largement disponibles et il est difficile de comprendre pourquoi une telle dérogation peut être accordée.

La France est maintenant clairement le champion européen de ces moyens détournés d'obtenir l'autorisation d'utilisation de pesticides, passant de 0 dérogations en 2007 à 74 en 2010 !

La Grèce, qui est passée dans le même temps de 6 à 54 dérogations, lui dispute ce titre, suivie de près par le Portugal passé de 1 à 31 en 2010 et Chypre, passé de 0 à 18 en 2010.

L'Autriche, qui fut jusqu'en 2009 en tête reste dans la fourchette des 12/16 dérogations par an, la plupart du temps pour les mêmes pesticides. L'Allemagne a aussi augmenté ses dérogations, de 10 en 2007 à 24 en 2010, pour des raisons inconnues.

Les empoisonneurs ont toujours un bel avenir dans l'Europe ultra libérale de Barosso autant que dans la France « grenellée de l'environnement » des comiques troupiers Borloo et Sarko!

Bon appétit!

 

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : victorayoli

Source : blogs.mediapart.fr